LE CONGO PASSE EN REVUE SES PROJETS EN COFINANCEMENT AVEC LA BAD - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

LE CONGO PASSE EN REVUE SES PROJETS EN COFINANCEMENT AVEC LA BAD

Echanger autour de l’exécution des projets en cofinancement avec la Banque Africaine de Développement (BAD) afin de renforcer des bonnes pratiques de gestion et de s’assurer de l’atteinte des résultats  ciblés, tel était l’objectif affiché par l’atelier consacré à la revue des projets du portefeuille de la BAD en république du Congo organisé le mercredi 27 novembre 2019 à Brazzaville. Placé sous l’autorité de la Ministre du Plan de statistique et de l’intégration régionale, la rencontre qui a réunis les coordonnateurs des projets, les représentants  de la BAD et du gouvernement a permis d’identifier les problèmes qui entravent la bonne exécution des projets.

Ouvert par Ingrid Olga Gislaine EBOUKA BABAKAS, Ministre du plan, de la statistique  et de l’intégration régionale, l’atelier qui a permis de passer en revue l’ensemble de ces projets était un cadre de concertation des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du programme de coopération entre le Congo et la BAD en vue d’en identifier les principales contraintes et de formuler des recommandations appropriées pour une meilleure efficacité et efficience dans la réalisation des projets. La revue avait pour but d’évaluer les progrès réalisés dans  la mise en œuvre des projets et d’évaluer la performance des projets et l’état de mise en œuvre du plan d’amélioration du portefeuille.

Cet exercice présenté par la Ministre comme un outil de bonne gouvernance devrait permettre d’épingler les problèmes qui handicapent l’exécution des projets : « L’organisation de cette revue conjointe constitue un espace privilégié de concertation  avec le gouvernement en vue d’identifier les problèmes qui entravent la bonne exécution des projets ; de passer en revue les recommandations formulées en 2018  et surtout de faire émerger des propositions  innovantes permettant d’améliorer la gestion des projets en cours d’exécution et ceux récemment  approuvés. Cette revue permettra également de tirer les leçons pour une meilleure exécution des projets futurs prévus dans les documents de stratégie pays  qui viendront en appui à la mise en œuvre du plan national de développement 2018-2022 », a précisé Mohamed TOLBA, Chef de division mise en œuvre des projets financés par la BAD.

La ministre en charge du plan a indiqué qu’au 30 septembre 2019, « …le portefeuille de la BAD au Congo comprend six opérations uniquement du secteur public avec un engagement estimé à 203,14 millions d’unité de compte, soit l’équivalent de 276,14 millions de dollars ».  C’est sur six projets cofinancés par le Congo et la BAD qu’a porté la revue. Il s’agit spécifiquement du Projet Central african backbone- composante Congo ; Projet d’appui à l’amélioration du climat des investissements et de la gouvernance forêt /bois ; Projet d’électrification rurale au Congo ; Projet de construction de la route Ketta Djoum phase 2 Congo ; Projet de construction de la route  Ndéndé-Dolisie et du Projet de développement des compétences et des ressources humaines.

A noter que  le cadre de coopération entre le Congo et la  BAD est soutenu par le document de stratégie pays (DSP) 2018-2022 dont  est aligné sur le PND 2018-2022. « IL est de contribuer à la diversification  et à la compétitivité de l’économie congolaise pour une croissance inclusive et durable et par conséquent résiliente aux effets de fluctuation des cours des hydrocarbures. Cette orientation stratégique est conforme aux objectifs de croissance inclusive et durable de la stratégie décennale 2013-2022 de la BAD ainsi qu’au top five dont l’approche repose sur une vision transformatrice et de transition vers une économie verte », a dit la Ministre.

Par ailleurs,  Ingrid Olga Gislaine EBOUKA BABAKAS a salué la confirmation de la BAD d’octroyer une enveloppe globale de financement à la république du Congo de  2 milliards de dollars soit environ 1191 milliards de Francs CFA incluant en 2019 deux opérations majeures : l’appui budgétaire de 150 millions d’unité de compte soit plus de 120 milliards de FCFA dont les négociations ont débutées récemment ; le projet de développement intégré  des chaines de valeur agricole au Congo qui vient d’être valider par le Conseil d’administration de la BAD ce 21 novembre dernier pour 92 millions d’Euro soit environ 61 milliards de FCFA.

Photo 1 : Le présidium de la cérémonie d’ouverture (Crédit Groupe Congo Médias)

Photo 2 : Vue des participants

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top