CONGO/NATIONS UNIES: LE COMITÉ DE PILOTAGE ÉVALUE LES PREMIERS RÉSULTATS DU PROGRAMME UNDAF - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Coopération

CONGO/NATIONS UNIES: LE COMITÉ DE PILOTAGE ÉVALUE LES PREMIERS RÉSULTATS DU PROGRAMME UNDAF

Le comité de pilotage du Plan-cadre des Nations unies pour l’aide au développement (UNDAF) 2020-2024 s’est penché, le vendredi 18 décembre 2020, sur l’évaluation des résultats de la première année de mise en œuvre du programme en république du Congo. Ouverts par Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABAKAS, Ministre en charge du plan, les travaux de cette première réunion ont permis aux parties prenantes d’examiner les conclusions de l’atelier national de validation du rapport UNDAF 2020 tenu le 16 décembre dernier. Il s’est agi de d’épiloguer, entre autres, sur les actions réalisées dans le cadre du plan de relèvement consécutif aux impacts de la Covid-19, de définir les priorités et orientations stratégiques et formuler des recommandations.

Deux jours après la validation du rapport UNDAF 2020 par les représentants des différentes parties prenantes, le tour est revenu au Comité de pilotage de plancher sur les conclusions de cet atelier de validation du rapport d’exécution de ce Cadre de cooperation conçu pour renforcer la collaboration, la cohérence et la synergie des interventions des fonds, programmes et institutions spécialisées des Nations Unies et garantir leur alignement effectif sur les priorités du Congo et sur les objectifs mondiaux de développement.

Coprésidée par la Ministre en charge du Plan Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABAKAS et le Coordonnateur résident des agences du Systèmes des Nations Unies (SNU) Chris MBURU, la première session de ce comité visait  l’examen des conclusions issues de l’atelier qui a permis de valider le rapport UNDAF de l’année écoulée.

Il s’est agi spécifiquepement pour les parties prenantes presents à la reunion : « De définir les priorités et orientations stratégiques pour la mise en œuvre du cadre de coopération ; d’assurer que les activités du Système des Nations Unies sont alignées aux priorités stratégiques nationales, telles que définies dans « le PND », par les Objectifs de Développements Durables (ODD) ; de faire le suivi de l’état d’avancement et revue des progrès dans la mise en œuvre de l’UNDAF et valider toutes décisions concernant les réorientations requises ; de prendre des décisions stratégiques concernant les actions communes de plaidoyer d’évaluer les activités menées au cours de la première année de mise en œuvre du Programme cadre de coopération(CPD) 2020-2024 dans le but de mieux projeter les activités futures », a énuméré Chris MBURU.

Le Coordonnateur des agences des Nations Unies, la Ministre du Plan à l’ouverture des travaux

Impactée par l’imprévisible crise sanitaire due à la pandémie à Covid-19, la mise en œuvre  de l’UNDAF en 2020 a pu produire des résultats malgré cette situation de crise qui a été  à l’origine de plusieurs bouleversements des plans de travail. Le soutien au plan national de préparation et de riposte contre la COVID-19, l’évaluation des impacts économiques et sociaux de la pandémie, l’élaboration d’un plan de réponse à court et moyen terme pour une réponse socio-économique à la COVID-19 constituent les principales actions menées au cours de cette première année d’exécution du plan-cadre au développement, avec un cout total des interventions évalué à près de 15 milliards (15 .792. 604.178) Francs CFA.

Le Coordonnateur resident a indiqué que ce plan de relèvement du SNU «  S’impose désormais, au regard des défis et enjeux actuels de développement post COVID, comme le cadre stratégique d’appui et d’accompagnement des actions du SNU au Congo».

Ce plan-cadre de coopération qui est aligné aux priorités du Congo déclinées dans le PND 2018-2022 se focalisera trois programmes conjoints qui porteront sur : l’appui aux populations autochtones pour l’accès aux services de base, l’appui au relèvement face à la Covid-19 et résilience des populations et la lutte contre les changements climatiques et les catastrophes naturelles.

La Ministre en charge du Plan qui s’est félicité de l’alignement de ces axes d’interventions du programme aux priorités nationales a souligné l’importance stratégique de ce cadre de coopération signé en 2019 entre le gouvernement et le SNU. « Ce cadre de coopération au développement 2020-2024 est pour nous  la boussole idéale pour traverser toutes les formes de turbulences économiques, sociales et sanitaires présentes et à venir en maintenant le cap vers l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens».

Photo: Les participants lors des travaux

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top