CONGO : LA MORT JURIDIQUE DE L’ONEMO OFFICIELLEMENT PRONONCEE

276

Evaluer l’actif de  l’ex  ONEMO ( Office national de l’emploi et de la main d’œuvre ) , procéder à la scission  conservatoire de ces actifs en vue de leur transfert dans  chacune des deux  entités créées en remplacement de l’ONEMO ,  tels étaient quelques-unes des missions assignées par un  décret du  15 décembre 2018 à Patrick GAMASSA, Expert-comptable , Commissaire à la scission et à la dissolution de l’ONEMO. Après  deux mois de travaux, Patrick GAMASSA a procédé le mardi 21 mai 2019 à Brazzaville à la remise officielle au ministre en charge de l’emploi, Antoine Nicéphore FILLA SAINT EUDES,  des documents attestant la clôture des comptes de l’ex ONEMO. Cet acte a été accompli en présence d’Alain Michel OPO, président du Tribunal de Grandes instances  de Brazzaville.

Article Rédigé avec Dan COOPER  MOON, journaliste stagiaire

Patrick GAMASSA avait la lourde charge de préparer les états financiers qui devraient faciliter  la séparation des actifs des deux nouvelles entités qui remplacent  l’ONEMO à savoir l’Agence congolaise pour l’emploi (ACPE) et le Fonds national d’appui à l’employabilité et à l’apprentissage (FONEA) , dont les lois les créant ont déjà été voté par le parlement.  Il s’agissait pour lui de dissoudre l’ancien office, de dresser  un bilan d’ouverture des deux nouvelles entités dont le processus de  création est en cours , de protéger les actifs pendant la scission, rédiger les projets des actes y relatifs ; des reformes qui devraient assurer une bonne continuité du service publique  par le biais de ces deux structures en création.

Suite à  l’ordonnance répertoire  167 du 20 mai 2019 relative à la requête  du commissaire à la scission sollicitant le transfert du personnel de l’ex ONEMO dans les entités crées, il  en ressort 282 agents  à l’ACPE et 209 au FONEA ; un transfert qui sera matérialisé par les actes authentiques. Ce, en vue  un de l’atteinte de l’objectif zéro licenciement, une décision prise pour « éviter de créer des tensions sociales » a indiqué Patrick GAMASSA. L’Objectif zéro licenciement dont s’est du reste réjouit le ministre.

Il est a noté qu’à la suite de la présentation des conclusions des  opérations portant scission et dissolution de l’ ex ONEMO et à l’examen des documents y relatif, Antoine Nicéphore FYLLA SAINT EUDES, ministre  de l’enseignement technique et professionnel de la formation qualifiante et de l’emploi, a déclaré officiellement la clôture comptable des opérations de l’ONEMO, la validation des comptes transférées à la structure en défaisances d’une part, aux entités bénéficières des suites de la scission, d’autres part, consacrant ainsi la dissolution effective de l’ONEMO. Techniquement le travail étant terminé, le tout devrait se jouer politiquement car il s’agira de nommer les Directeurs généraux  des nouvelles entités.

Notons qu’en attendant ces nominations, la Commissaire à la scission continue à gérer les affaires courantes, pour des besoins du service public.

Photo : Le ministre recevant les documents du Commissaire à la scission (Crédit Groupe Congo Médias)

Copyright Groupe Congo Médias




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *