CONGO/MEDIAS : L’UNION DES PROFESSIONNELS DE LA PRESSE FAIT SA SORTIE OFFICIELLE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Medias

CONGO/MEDIAS : L’UNION DES PROFESSIONNELS DE LA PRESSE FAIT SA SORTIE OFFICIELLE

Le 9 octobre 2020 est une date sera qui sera gravée en lettres d’or dans le livre de l’Union des professionnels de la presse du Congo (UPPC) qui a organisé sa sortie officielle le vendredi 9 octobre 2020 à Brazzaville. Jean Charles MANIONGUI, président de cette organisation dont la mise en place  est la concrétisation de l’une des recommandations des assises de presse du Congo tenues à Brazzaville en octobre 2018,  a  annoncé les batailles de l’UPPC au nombre desquelles figurent la formation et l’encadrement des journalistes en vue de parvenir au professionnalisme de la presse congolaise.

Cet événement de l’UPPC a été honoré par la présence du Directeur de cabinet du ministre de la communication et des médias, et du président du Conseil supérieur de la liberté de communication. Au cours de celle-ci, il a été procédé d’entré de jeu à la lecture  du mémorandum qui constitue  les fondements  l’union, signé à ce jour par 17 associations œuvrant dans le domaine de la  communication. S’en est suivi la présentation des 17 associations membres.

S’exprimant à l’occasion, Jean Charles MANIONGUI, président de l’UPPC a épinglé le classement peu flatteur de la presse congolaise. «…nous sommes très loin derrière  le Burkina Faso, le Sénégal et la RDC » disait-il ,  avant d’ajouter « Et pourtant, le Congo regorge des journalistes talentueux, des journalistes de renom qui, à la faveur de l’environnement institutionnel qui nous est offert, devraient dépasser la peur et travailler librement  et en toute responsabilité ». Mais à cotés de toutes ces lamentations, des ambitions : «  Je peux vous rassurer  que l’UPPC  ne faillira pas à ses missions. Notre action donne priorité à la formation et à l’encadrement  des journalistes en vue d’atteindre le but communément recherché à savoir, le professionnalisme  de la presse dans notre pays. Chemin faisant, nous allons apporter la propreté dans notre maison en éloignant d’elle les aventuriers qui font de la presse un fonds de commerce ou tout simplement un moyen d’enrichissement illicite et illégal ».

L’UPPC, une expertise déjà sollicitée

L’Union, a rappelé Jean Charles MANIONGUI, a déjà mené des activités ponctuelles qui ont contribué au développement de sa visibilité : « Notre association a été régulièrement sollicitée  dans le règlement des délits de presse  et autres dérives  qui ont amené le Conseil supérieur  de la liberté de communication à prendre des sanctions à l’endroit  de certains éditeurs de presse. La signature très prochaine du Protocole d’accord entre le Conseil supérieur  de la liberté de communication et l’Union des professionnels de la presse du Congo renforcera davantage le rôle et la place  de l’UPPC dans l’assainissement  de l’espace médiatique congolais et la professionnalisation du métier de journaliste ».

Mieux faire connaitre l’auto régulation                                                       

Après avoir l’UPPC pour l’invitation, Philippe MVOUO, président du Conseil supérieur de la liberté de communication a fait quelques propositions de piste de travail. Parmi elles, mieux faire connaitre  l’autorégulation : «  …cette autorégulation est mal connue, il faut la faire connaitre aux journalistes (…) ces derniers temps deux journaux de la place ont fait l’objet de sanction et nous les avons renvoyés vers l’UPPC pour la formation. C’est  cela le travail que vous allez faire avec ceci qu’il fait respecter les frontières, les limites de  votre action. Attention ne faites pas le pas de l’autorégulation pour aller  faire du  syndicalisme. Vous n’êtes pas un syndicat ! »

L’Union des professionnels de la presse du Congo (UPPC), est dirigée par un Conseil d’administration dont la présidence compte trois membres. Un Président, un Vice Président et une Secrétaire ; un Bureau Exécutif National de sept (7) membres et une Commission de contrôle et d’évaluation de cinq membres. Un président, un vice Président, un Secrétaire  et deux membres.

L’association compte par ailleurs des membres d’honneur, des personnalités , acteurs et professionnels  des médias pour leur professionnalisme et leur  engagement dans le développement du secteur. Trois d’entre eux étaient présents à la sortie officielle.

Photo :  La photo de famille  ( Droits réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top