CONGO /MEDIAS : LA REINSTALLATION DE CLAUDE SIASSIA ET DE GERTRUDE HOBAIN MONGO CLAIREMENT REJETTEE PAR LE CONSEIL SUPERIEUR DE LA LIBERTE DE COMMUNICATION

233

Une mise au point sous la forme d’une déclaration  rendue public le mardi 12 février 2019 à Brazzaville  par le bureau de l’institution en charge de la régulation des médias au Congo   dénonce  la «  campagne de désinformation orchestrée  à l’encontre du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication dans certains médias nationaux, relayée par les réseaux sociaux », au sujet de l’affaire relative à la réinstallation de Claude Antoine SIASSIA, ancien Vice-Président et Gertrude HOBAIN MONGO, ancienne Secrétaire comptable. Une  réinstallation  récusée  énergiquement par le bureau du Conseil qui parle de fake news,  parlant es publication des médias.

Dans la déclaration, le  bureau du Conseil se dit « déterminé à faire respecter les principes cardinaux de traitement équilibré de l’information par les journalistes et soucieux de la considération  à donner aux téléspectateurs, auditeurs et lecteurs de la presse congolaise , le Collège des membres du Conseil supérieur de la liberté de communication informe solennellement l’opinion nationale et internationale  que monsieur SIASSIA Claude Antoine et madame HOBAIN –MONGO Bienvenue Gertrude n’ont jamais été réinstallés dans une quelconque fonction dont ils se prévalent ».

Le rappel des faits

La  déclaration  rappelle que le 22 septembre 2016 , après le renouvellement des mandats des onze membres du Conseil et spécifiquement du Président du Conseil, il y avait vacance de poste au niveau  du Bureau du Conseil. Ce qui justifiait, poursuit la déclaration, l’urgence d’appliquer  la loi en organisant une élection  aux  fins de pourvoir aux fonctions de Vice-Président et de Secrétaire comptable au titre  de la nouvelle mandature , conformément à l’article 16  de la loi organique n°4-2003 du 18  janvier 2003 déterminant les missions, l’organisation , la composition  et le fonctionnement du Conseil .

La déclaration rappelle enfin qu’à ‘issue de  d’un scrutin libre et ouvert, les haut conseillers n’ont pas renouvelé leur confiance à monsieur SIASSIA Claude Antoine et madame HOBAIN –MONGO Bienvenue Gertrude qui ont contesté les résultats des élections au mépris  du règlement intérieur de la session élective.

Le Conseil sur a voie du respect de la justice

Ainsi, l’annulation par la Chambre administrative  de la Cour suprême au travers d’un arrêt de l’élection contestée ouvre la voie au maintien de la vacance de poste et à l’organisation  d’une nouvelle élection. Le Conseil  se dit par ailleurs  disposé à « s’investir pleinement dans à appliquer cette décision de la justice ».

Photo 1 : Le  rappoteurr de la session rendant la déclaration

Photo 2 : Le Président du Conseil président la session

Crédit Groupe Congo Médias

Audio : La déclaration intégrale du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication

Contacts de notre rédaction: gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp: 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *