CONGO : LE MCDDI CELEBRE SES TRENTE ANS ET LES DIX ANS DE LA DISPARITION DE BERNARD KOLELAS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Politique

CONGO : LE MCDDI CELEBRE SES TRENTE ANS ET LES DIX ANS DE LA DISPARITION DE BERNARD KOLELAS

Le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a célébré  dans  la sobriété les dix ans de  la disparition de Bernard KOLELAS, fondateur de ce parti politique, ainsi que les trente ans de celui-ci. Le mardi 12 novembre 2019, le Président du parti, Euloge Landry KOLELAS, s’est rendu avec les membres du bureau exécutif national et quelques dizaines de militants au village NTSOUELE, très proche de Brazzaville où repose Bernard KOLELAS pour honorer la mémoire de ce dernier. Le lendemain, une messe dite spéciale, dans une église catholique de Brazzaville, en présence d’Antoinette SASSOU NGUESSO, épouse du Président de la république.

A NTSOUELE où les délégations sont arrivées en début d’après midi, pas de fanfares. Place plutôt au recueillement. Ainsi, se sont succédé à la tombe du disparu pour déposer des gerbes de fleurs, à la suite d’Euloge Landry KOLELAS, les membres de la famille, les membres du bureau exécutif national, les membres de l’organisation des femmes du parti, de la jeunesse du parti, les délégués des comités d’arrondissements.

Interrogé sur place, Alain MILANDOU, membre du Bureau exécutif national de ce parti qui a reconnu « qu’il y a toujours un peu d’émotion lorsqu’on arrive à cette  date »,  a du reste renchéri, parlant  la vie du parti : «   Le parti est en train de revenir sur ses marques à en croire le retour au bercail effectué par nombreux d’entre nous qui se sont laissé emporter  par les sirènes d’illusion.  Là nous sommes venue comme pour reprendre l’appui et je parie que dans un futur proche vous verrez le MCDDI, reprendre du poil de la bête ». Parlant de Bernard KOLELAS, Alain MILANDOU s’est souvenu de cet homme qui avait reçu  en 1991 le jeune militant qu’il était à son domicile, de la réflexion qu’ils avaient partagée ensemble , de la chaleureuse poignée de main.  Un apéritif a été offert aux  sons d’un groupe entonnant des chants folkloriques du département du Pool, dont était originaire Bernard KOLELAS.

Une messe spéciale

C’est à l’église Saint Pierre Claver de Bacongo (le deuxième arrondissement de Brazzaville) qu’elle a été célébrée, en présence de responsable de partis politiques de la majorité présidentielle dont fait aussi partie le MCDDI, du Conseiller spécial du Président de la république Jean Dominique OKEMBA, et surtout de l’épouse du Chef de l’Etat, Antoinette SASSOU NGUESSO. En appendice du culte, une déclaration officielle a été rendue par Monsieur KANGOU, un cadre du parti. Dans celle-ci, l’orateur a mis un accent sur ce qu’était Bernard KOLELAS : «  …27 ans de lutte acharnée, menée avec opiniâtreté pour le renouveau démocratique au Congo grâce auquel notre parti coexiste aujourd’hui avec le PCT (parti au pouvoir) et aussi grâce à l’implication personnel de son excellence le Président Denis SASSOU NGUESSO ».Parlant du MCDDI, l’orateur a dit : « … Contre vents et marrés  il poursuit sa marche historique vers des lendemains meilleurs sous la direction du lucide  Euloge Landry KOLELAS pour que dans la paix, l’unité nationale soit bâti, comme le dit si bien l’hymne de notre parti, un Congo juste et fort, un et indivisible ».

Photo : Le président du MCDDI à NTSOUELE encadré par les membres du bureau exécutif national (Crédit Groupe Congo Médias).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top