CONGO : LUTTE CONTRE LA RAGE, PLUS DE 500 CHIENS VACCINES A DOLISIE.

152

Cette opération a été réalisée  à Dolisie (la troisième ville du Congo) le 28 septembre 2018 par la Direction Départementale de l’Elevage du Niari à l’occasion de la 12ème édition de la Journée Mondiale de lutte contre la Rage célébrée cette année sous le thème : la rage, transmettez le message, sauvez une vie.

Cet article a été rédigé avec Yves MAKAYA MONTTHAND, notre correspondant  dans le département du Niari.

Dès 8 heures l’esplanade de la Direction Départementale de l’Elevage du Niari a été prise d’assaut par de nombreux propriétaires de chiens trainant avec eux leurs animaux, mobilisés par  le message faisant état de cette campagne de vaccination diffusé plusieurs jours avant dans les médias de la place ainsi que  sur les places publiques par mégaphone. « La rage est une maladie très mortelle. Quand les symptômes apparaissent chez l’homme, il n’y a pas de traitement. En prévention et coïncidant avec la journée mondiale contre la rage, nous avons pensé que si nous pouvons protéger les chiens, nous protégeons aussi l’homme. Si le chien ne porte pas la maladie, l’homme ne peut en conséquence être contaminé en cas de morsure », a dit le Docteur Dieudonné Fernand BIBALOUD, Directeur Départemental de l’Elevage du Niari.

L’initiative a été saluée par les propriétaires de ces canidés, « Je me réjouis de ce que pour la première fois la direction départementale nous offre cette gratuité » a lâché M. WASSEMO, propriétaire d’un berger allemand. Soulignant de son côté l’importance cette campagne, Charden MOUKEMO a indiqué que : « Le chien est un animal domestique. Il cohabite avec les personnes et en cohabitant avec eux surtout avec les enfants, il peut transmettre la rage en cas de morsures… ».

Si ces deux messieurs ont la connaissance de la dangerosité de la rage, force est de constater que certains n’ont pas cette connaissance le cas de Aldridge Clintone BISSILA «…la rage j’entends parler, les années passées on a même parlé du décès du fils d’un pasteur de l’église évangélique, mais je n’ai pas connaissance de sa manifestation sur l’homme». Il faut reconnaitre que faute de moyens financiers, la Direction Départementale de l’Elevage du Niari communique peu sur ce sujet. Seulement, les services de cette direction sont souvent consultés par les populations soit en cas de morsures de chien soit pour un suivi de l’animal.

La direction départementale possède une clinique qui est souvent consultée par les populations. Ce rôle lui est aussi dévolu a signifié le Dr BIBALOUD. A Dolisie les cas de morsures des chiens sont récurrents. Entre  six(6) et huit (8) cas de morsures ont été  enregistrés dans l’intervalle allant de juillet à août 2018. Les victimes sont des enfants dont l’âge varie entre 3 et 15ans selon les statistiques.

Soulignons que cette opération qui devrait s’étendre jusqu’à MOSSENDJO n’a pu se  faire faute de moyens.

Photo1 : Une séance de vaccination d’un chien( Crédit Groupe Congo Medias)

Photo2 : Echantillon des propriétaires de chiens devant la D.D.E. du Niari

Contact de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *