Santé

CONGO/LUTTE CONTRE DRÉPANOCYTOSE: L’AMBASSADE DE CHINE FAIT UN DON DE VACCINS À LA FONDATION CONGO ASSISTANCE

L’Ambassadeur de Chine au Congo, Ma FULIN a remis, le lundi 12 janvier 2021 à Brazzaville, un important don de vaccins à la Fondation Congo Assistance.  Réceptionné par le Secrétaire général de la fondation, Michel MONGO, ces lots de vaccins qui sont en train d’être administrés aux enfants drépanocytaires, à travers le pays, permettront de renforcer la protection de ces derniers contre certaines catégories de microbes auxquels ils sont le plus exposés.

C’est dans le but de soutenir les actions que mène la Fondation Congo Assistance(FCA) en faveur des enfants drépanocytaires que l’Ambassade de Chine au Congo a financé l’achat de plusieurs doses de vaccins contre le pneumocoque et la fièvre typhoïde. La donation qui a déjà permis de vacciner plusieurs enfants drépanocytaires à travers le pays va énormément contribuer au renforcement du système immunitaire des enfants souffrant de cette pathologie.

Elle permettra de renforcer le système de défense de ces enfants « contre certaines catégories de microbes qui peuvent provoquer, chez l’enfant drépanocytaire, des infections pulmonaires, des méningites qui laissent des séquelles voire mortelles, des infections généralisée et des infections de l’os drépanocytaire qui sont dégradantes», a expliqué Professeur Alexis ELIRA DOKEKIAS, Directeur du centre national de Référence de la Drépanocytose Antoinette Sassou N’guesso.

Composé de 650 doses du vaccin Pneumovax et 650 doses du vaccin contre la fièvre typhoïde, ce don d’un coût global de 23 millions 350 mille 429 FCFA a été remis au Secrétaire général de la FCA, Michel MONGO avant de passer à la signature de l’acte de remise-réception dudit don.

La donation qui arrive à un moment où l’attention des états est beaucoup plus focalisée sur la pandémie à coronavirus est une bouffée d’oxygène pour les enfants drépanocytaires et leurs parents car, elle permet aux enfants de toutes les catégories sociales d’avoir gratuitement accès à ces vaccins qui coutent très cher sur le marché. Soulignant l’importance de la modeste contribution de sa représentation diplomatique, Ma FULIN a indiqué que malgré la menace de la pandémie de Covid-19 qui préoccupe l’humanité toute entière aujourd’hui « Nous ne devons pas oublier les autres maladies qui menacent la vie de nos populations » tout en menant à bien cette importante et pénible lutte contre cette nouvelle épidémie de Covid-19.

Ma Fulin remettant un vaccin à l’infirmière

En effet, le patient drépanocytaire présente un déficit de l’immunité qui est lié au fait que ce dernier a une rate qui ne fonctionne pratiquement plus. Cette rate est présente, mais ne fonctionne pas. Elle a perdu les propriétés immunitaires du fait qu’elle ne peut plus produire certaines protéines importantes pour la défendre contre certaines catégories de microbes comme le pneumocoque et la salmonelle, a expliqué le Directeur du Centre National de Drépanocytose.

Le Professeur Alexis ELIRA DOKEKIAS a rappelé qu’en dehors des vaccins communs que l’enfant reçoit à la naissance, qui sont financés par le gouvernement et le Programme Elargie de Vaccination(PEV), le gouvernement avait déjà institué un autre vaccin, le Pneumo 13 qui précède l’un de ces vaccins, pour renforcer le pouvoir immunitaire de l’enfant. Ce vaccin peut être administré à l’enfant avant l’âge de 2 ans, et si jusqu’à cet âge le pouvoir immunitaire ne se manifeste pas, il faut passer à un autre vaccin : le Pneumovax, qui fait l’objet dudit don.

Recevant ce don, le Secrétaire général de la Fondation Congo Assistance a justifié l’orientation de cette action sociale au profit des enfants drépanocytaires que la fondation vient de poser grâce à l’appui financier de l’ambassade de Chine.

« Cette année nous avons décidé porter une attention particulière sur la vaccination des enfants drépanocytaires. Dans cette phase de pandémie assez grave où la covid-19 est en train de créer un climat anxiogène dans le pays, il fallait qu’on puisse renforcer l’immunité des enfants drépanocytaires en leur apportant un vaccin spécifique. Nous avons reçu un financement de l’ambassade de chine et nous l’avons affecté en totalité à l’achat de ces vaccins », a détaillé Michel MONGO.

Le don fait dans le cadre du partenariat conclu entre la fondation et l’ambassade vise non seulement à « Renforcer l’amitié entre la Chine et le Congo, mais surtout à contribuer à l’amélioration de la santé de la population congolaise », a précisé le donateur. 

Interrogé sur la possibilité de pérenniser cette action pour éviter les ruptures de stocks, le diplomate chinois a réaffirmé la volonté de l’Ambassade à apporter son appui financier à la fondation en tenant compte des besoins que celle-ci pourra exprimer. La campagne de vaccination contre cette pathologie, lancée depuis le 19 juin dernier par Ministre de la santé et de population, à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation sur la drépanocytose a permis de vacciner à jour plus de mille enfants à Pointe-Noire, Dolisie et Brazzaville.

Photo : L’Ambassadeur et le Secrétaire général lors de l’échange des parapheurs

 Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

L’Ambassadeur de Chine au Congo, Ma FULIN a remis, le lundi 12 janvier 2021 à Brazzaville, un important don de vaccins à la Fondation Congo Assistance.  Réceptionné par le Secrétaire général de la fondation, Michel MONGO, ces lots de vaccins qui sont en train d’être administrés aux enfants drépanocytaires, à travers le pays, permettront de renforcer la protection de ces derniers contre certaines catégories de microbes auxquels ils sont le plus exposés.

C’est dans le but de soutenir les actions que mène la Fondation Congo Assistance(FCA) en faveur des enfants drépanocytaires que l’Ambassade de Chine au Congo a financé l’achat de plusieurs doses de vaccins contre le pneumocoque et la fièvre typhoïde. La donation qui a déjà permis de vacciner plusieurs enfants drépanocytaires à travers le pays va énormément contribuer au renforcement du système immunitaire des enfants souffrant de cette pathologie.

Elle permettra de renforcer le système de défense de ces enfants « contre certaines catégories de microbes qui peuvent provoquer, chez l’enfant drépanocytaire, des infections pulmonaires, des méningites qui laissent des séquelles voire mortelles, des infections généralisée et des infections de l’os drépanocytaire qui sont dégradantes», a expliqué Professeur Alexis ELIRA DOKEKIAS, Directeur du centre national de Référence de la Drépanocytose Antoinette Sassou N’guesso.

Composé de 650 doses du vaccin Pneumovax et 650 doses du vaccin contre la fièvre typhoïde, ce don d’un coût global de 23 millions 350 mille 429 FCFA a été remis au Secrétaire général de la FCA, Michel MONGO avant de passer à la signature de l’acte de remise-réception dudit don.

La donation qui arrive à un moment où l’attention des états est beaucoup plus focalisée sur la pandémie à coronavirus est une bouffée d’oxygène pour les enfants drépanocytaires et leurs parents car, elle permet aux enfants de toutes les catégories sociales d’avoir gratuitement accès à ces vaccins qui coutent très cher sur le marché. Soulignant l’importance de la modeste contribution de sa représentation diplomatique, Ma FULIN a indiqué que malgré la menace de la pandémie de Covid-19 qui préoccupe l’humanité toute entière aujourd’hui « Nous ne devons pas oublier les autres maladies qui menacent la vie de nos populations » tout en menant à bien cette importante et pénible lutte contre cette nouvelle épidémie de Covid-19.

Ma Fulin remettant un vaccin à l’infirmière

En effet, le patient drépanocytaire présente un déficit de l’immunité qui est lié au fait que ce dernier a une rate qui ne fonctionne pratiquement plus. Cette rate est présente, mais ne fonctionne pas. Elle a perdu les propriétés immunitaires du fait qu’elle ne peut plus produire certaines protéines importantes pour la défendre contre certaines catégories de microbes comme le pneumocoque et la salmonelle, a expliqué le Directeur du Centre National de Drépanocytose.

Le Professeur Alexis ELIRA DOKEKIAS a rappelé qu’en dehors des vaccins communs que l’enfant reçoit à la naissance, qui sont financés par le gouvernement et le Programme Elargie de Vaccination(PEV), le gouvernement avait déjà institué un autre vaccin, le Pneumo 13 qui précède l’un de ces vaccins, pour renforcer le pouvoir immunitaire de l’enfant. Ce vaccin peut être administré à l’enfant avant l’âge de 2 ans, et si jusqu’à cet âge le pouvoir immunitaire ne se manifeste pas, il faut passer à un autre vaccin : le Pneumovax, qui fait l’objet dudit don.

Recevant ce don, le Secrétaire général de la Fondation Congo Assistance a justifié l’orientation de cette action sociale au profit des enfants drépanocytaires que la fondation vient de poser grâce à l’appui financier de l’ambassade de Chine.

« Cette année nous avons décidé porter une attention particulière sur la vaccination des enfants drépanocytaires. Dans cette phase de pandémie assez grave où la covid-19 est en train de créer un climat anxiogène dans le pays, il fallait qu’on puisse renforcer l’immunité des enfants drépanocytaires en leur apportant un vaccin spécifique. Nous avons reçu un financement de l’ambassade de chine et nous l’avons affecté en totalité à l’achat de ces vaccins », a détaillé Michel MONGO.

Le don fait dans le cadre du partenariat conclu entre la fondation et l’ambassade vise non seulement à « Renforcer l’amitié entre la Chine et le Congo, mais surtout à contribuer à l’amélioration de la santé de la population congolaise », a précisé le donateur. 

Interrogé sur la possibilité de pérenniser cette action pour éviter les ruptures de stocks, le diplomate chinois a réaffirmé la volonté de l’Ambassade à apporter son appui financier à la fondation en tenant compte des besoins que celle-ci pourra exprimer. La campagne de vaccination contre cette pathologie, lancée depuis le 19 juin dernier par Ministre de la santé et de population, à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation sur la drépanocytose a permis de vacciner à jour plus de mille enfants à Pointe-Noire, Dolisie et Brazzaville.

Photo : L’Ambassadeur et le Secrétaire général lors de l’échange des parapheurs

 Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »