CONGO: L’UPADS S’ÉCARTE MAIS N’ACCORDE SON SOUTIEN À AUCUN CANDIDAT - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
PRESIDENTIELLE 2021

CONGO: L’UPADS S’ÉCARTE MAIS N’ACCORDE SON SOUTIEN À AUCUN CANDIDAT

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) n’ira pas à l’élection présidentielle du 17 et 21 mars prochain. Le  Conseil national de ce parti cher au feu Président Pascal LISSOUBA a décidé que l’UPADS ne présente pas de candidat et ne soutienne non plus un autre, soit-il de l’opposition, à ce scrutin que cette formation politique congolaise juge mal préparé. La décision a été rendue publique au cours de la cérémonie marquant la fin des travaux  de la 3ème session ordinaire du Conseil national du parti tenu du 27 au 30 janvier 2021 à Brazzaville.

L’UPADS a pris l’une de ses délicates décisions en refusant de participer à l’élection présidentielle à venir sans apporter son soutien à un autre candidat. Une décision qualifiée de « grave » pour ce parti qui a toujours pris part à ces grands rendez-vous du jeu démocratique depuis sa perte du pouvoir en 1997.

Ses militants et sympathisants, souvent habitués à arpenter partout les rues et avenues du pays avec les affiches aux effigies du professeur Pascal ainsi que les trois mythiques palmiers, symboles du parti ne seront pas dans cette ferveur habituelle.  Ils doivent observer les décisions issues de ce conseil national qui les appelle, au cours de cette élection présidentielle, « A observer la discipline républicaine aux fins du maintien de l’ordre public et de la grandeur dont ils ont toujours fait montre face au prescrit nationaliste édicté par Pascal LISSOUBA, fondateur de l’UPADS », précise le communiqué final lu par Honoré SAYI, Porte-parole du parti.

Cette première force politique de l’opposition congolaise justifie son refus de prendre part à ce scrutin présidentiel par l’absence d’amélioration du système électoral de manière à garantir la crédibilité et la sincérité des résultats malgré la tenue de nombreuses concertations politiques autour de la question. Pour l’UPADS, les conditions ne sont pas réunies pour l’organisation d’une élection crédible, transparente et apaisée dans le pays.

Outre cet argument sur lequel se basent d’autres opposants qui ont aussi choisi de ne pas se porter candidat à cette élection, le parti à la tête duquel se trouve Pascal TSATY MABIALA, Chef de fil de l’opposition politique congolaise a préféré  privilégier l’unité du parti en évitant une quelconque participation qui pourrait avoir pour conséquence principale l’aggravation de la fragilisation de ce grand parti qui fait les frais de sa dernière participation à la présidentielle de 2016, comme le reconnaissait Pascal TSATY MABIALA lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de ces assises.

L’UPADS qui souhaite resserrer les rangs entend aller à la reconquête de ceux pour qui le cœur bat la chamade pour le parti. C’est ainsi qu’un  Comité de conciliation pour l’unité et le rassemblement au sein du parti a été créé et placé sous l’autorité du Premier secrétaire. Un organe qui a pour mission de ramener à la maison tous ceux dont le cœur bat encore pour cette formation politique.

A noter que le Conseil national a pris la résolution d’organiser le congrès du parti après les élections législatives, locales et sénatoriales.

Photo : Pascal TSATY MABIALA tenant l’étendard du parti.

Contacts de notre rédaction : gcm.redction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top