Gouvernance

CONGO: LES ENTITÉS GOUVERNEMENTALES S’AUTO-ÉVALUENT  SUR LE PROCESSUS DE VALIDATION ITIE

Le Secrétaire permanent du Comité national  de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), Florent Michel OKOKO a animé, le Mardi 21 juin 2022 à Brazzaville, un atelier de sensibilisation sur l’auto-évaluation prélude à la tenue le 1er juillet prochain de la troisième validation de la république du Congo par le Conseil d’administration international  de l’ITIE. Cette sensibilisation organisée à l’endroit des entités gouvernementales congolaises visait à échanger autour de l’engagement du pays, de sa pertinence et de sa réalité dans la mise en œuvre de l’ITIE.     

L’atelier qui a marqué le début d’une série de rencontres que le secrétariat permanent du Comité national de l’ITIE Congo tiendra avec les différentes parties prenantes impliquées dans la procédure de validation était une occasion pour les participants venus des structures gouvernementales de « Regarder ensemble les engagements du gouvernement de la république dans le cadre de la mise en œuvre de l’ITIE. C’est pour voir quel a été la pertinence de ces engagements et pour se rendre compte de la réalité de ces engagements par rapport aux exigences de l’ITIE », a indiqué le Secrétaire permanent.

Il s’est agi pour les participants d’échanger sur les thématiques en lien avec les mesures correctives de l’ITIE pour lesquelles le Congo disposait d’un délai de 18 mois pour prendre les  neuf mesures correctives qui restaient en vue de la troisième validation, conformément   aux conclusions rendues publiques par le Conseil d’administration international de l’ITIE  sur la mise en œuvre des mesures correctives de la norme ITIE au Congo.

Ces échanges ont porté, entre autres, sur l’engagement du gouvernement dans le processus ITIE Congo, la présentation du formulaire engagement de la partie prenante gouvernement dans le processus ITIE, l’examen de l’état de l’engagement du gouvernement dans le processus ont permis d’aborder la phase du remplissage du formulaire lors des  travaux de groupe. Une étape déterminante en ce qu’elle constitue une phase préparatoire pour l’évaluation prévue en juillet 2022.

Les points sur lesquels le Congo avait été invité à fournir plus d’effort par le Conseil d’administration de l’ITIE concernent les exigences portant sur : l’engagement de la société civile, le suivi exercé par le groupe multipartite, l’octroi des licences, la participation de l’Etat, les accords de troc, la répartition des revenus, les dépenses sociales, les dépenses quasi budgétaires et le débat public.

Neuf exigences que le Congo devrait remplir pour espérer être maintenu dans la liste des pays membre de l’ITIE.  Dans son dernier rapport d’évaluation, le Conseil d’administration international avait félicité le gouvernement du Congo et le groupe multipartite (Comité national ITIE) pour les progrès enregistrés dans l’amélioration  de la transparence des informations sur les licences, des ventes de pétrole brut, des transactions liées aux entreprises d’Etat et de la contribution du secteur extractif à l’économie nationale.

Les participants à l’atelier de sensibilisation

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »