Culture

CONGO : L’ECRIVAIN HENRI DJOMBO RECOMPENSE PAR LE PRIX LITTERAIRE TOUSSAINT LOUVERTURE POUR L’ENSEMBLE DE SON ŒUVRE

Ce prix lui a été décerné le 19 mars de cette année à Paris en France dans le cadre du Printemps de la francophonie, une initiative de l’Association pour le développement et la formation en Haïti, ADFH, en partenariat avec l’université des Caraïbes à Port au Prince. Tout ceci dans le droit fil  de la célébration de la journée internationale de la francophonie célébré le 20 mars.

L’écrivain congolais, très fécond du reste,  dont l’œuvre comprend pièces de théâtre, essai et romans,   a reçu son prix des mains de Wilfried TISMA, Président de l’Association pour le développement et la formation en Haïti dans les locaux de l’Ambassade du Congo en France, en marge du Salon du livre de Paris. Recevant le prix, Henri DJOMBO a dit ressentir  une vive émotion.

A propos du prix, il s’agit d’un diplôme d’honneur avec mention spéciale Prix Toussaint Louverture, ce grand homme, symbole majeur de la lutte pour la libération et l’émancipation  d’esclaves noirs ayant conduit à la création de l’Etat d’Haiti, pays d’Amérique centrale.

Présentation du diplôme d’honneur au ministre de la culture

Le 29 mars, l’écrivain Henri DJOMBO a présenté son diplôme à Dieudonné MOYONGO, ministre de la culture et des arts du Congo , son pays,  au cours d’une cérémonie organisée à Brazzaville. Une cérémonie au cours de laquelle le ministre a félicité l’écrivain pour cette distinction.

Pour votre gouverne, la bibliographie  d’Henri DJOMBO est riche de plusieurs œuvres. Des pièces de théâtre comme « Sur la braise », « Le cri de la foret », « Palabre électorale au Kimango » , « Le mort vivant », « Vous mourrez dans dix jours » ou encore «  Les bruits de couloirs ». Parmi les romans on trouve entre autres « Lumières des temps perdus » , «  La traversée » ou encore « Sarah, ma belle-cousine ».

Il est à noter, s’accordent à dire plusieurs observateurs, que la distinction d’Henri DJOMBO vient confirmer toute la puissance  de la littérature congolaise forte de plusieurs grand noms tels Jean MALONGA , Jean Baptiste TATI LOUTARD, Henri LOPEZ, Soni LABOU TANSI, TCHIKAYA U TAM SI ou Alain MABANKOU, la liste ne saurait être exhaustive.

Photo 1 : Henri DJOMBO recevant son diplo,e à Paris

Photo 2 : L’écrivain présentant son diplôme au ministre de la culture et des arts

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top