Economie

CONGO : LE SENAT VOTE LE BUDGET DE L’ETAT 2018

Les sénateurs congolais, 56 sur les 57 présents, ont voté le budget de l’Etat exercice 2018 le 18 janvier 2018 lors de la session extraordinaire consacrée à ce dossier. La plénière qui y était consacrée a connu la présence de Calixte NGANONGO, ministre des finances qui a répondu à quelques questions d’éclaircissement des Sénateurs. Ce budget s’élève à 1602 milliards 619 millions 295.Francs CFA.
Le budget 2018 se propose de réduire le déficit primaire hors pétrole, d’instaurer une discipline budgétaire et la rationalisation de la dépense, d’améliorer les performances de régies financière, de maitriser la politique d’endettement et la gestion rigoureuse de la dette, de renforcer le système financier.
La lecture du rapport de la commission économie et finance a donné lieu à quelques réactions de la part des sénateurs. Certains ont proposé de revisiter le mode de gestion des entreprises publiques pour les rendre plus performante, le cas de la Société nationale d’Electricité, de la société nationale distribution d’eau ou encore de la société des Télécommunications (Congo Télécom). D’autres sénateurs ont dit ne pas comprendre la base programmatique du budget, en réaction à l’argument du gouvernement qui soutient que 2018 est la première année de mise en exécution du Programme National de Développement 2018-2022, alors que, disent ces sénateurs, l’élaboration de ce PND n’est pas finalisée. Il y a aussi une autre frange de sénateurs qui ont plaidé pour une allocation régulière des lignes aux collectivités locales. Dans sa série de recommandations au gouvernement, le Sénat note celle exigeant au ministère des finances de présenter l’état d’exécution du budget à chaque trimestre.
« L’homme du jour » s’appelle KAYA MAGANE, Sénateur de l’opposition
Il a noté que le budget a été voté hors délais constitutionnelle, même s’il est vrai la session budgétaire extraordinaire est constitutionnelle, comme le notait d’ailleurs dans la douleur et l’optimiste Pierre NGOLO, le Président du Sénat à la clôture de la session budgétaire ordinaire le samedi 23 décembre 2017. Le sénateur de l’opposition est aussi le seul qui s’est abstenu de voter ce budget. Il a proposé par ailleurs que le gouvernement organise une concertation sur les perspectives économiques du pays à court, moyen et long terme.
Quelques chiffres…
Les prévisions budgétaires tablent sur 264 milliards pour les investissements, 749 milliard 200 millions de recettes pétrolières, 621 milliards 434 mille de recettes des douanes, 737 milliards 934 millions de recettes des impôts, 322 milliards 829 mille de budget de transfert, un montant bien supérieur à celui des investissements dans un contexte voulu d’ambitions économiques par le gouvernement.
Photo : un cliché de la séance plénière
Audio : l’interview du Sénateur KAYA MAGANE après le vote du budget

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »