CONGO : LE SENAT ENTEND INTERPELER LE GOUVERNEMENT SUR LA MISE EN ŒUVRE EFFECTIVE DE LA DECENTRALISATION.

60

Le Sénat, sur proposition du sénateur Gabriel ZAMBILA, Président de la Commission Défense et Sécurité a adopté en séance plénière le vendredi 23 novembre 2018, le projet d’interpellation du gouvernement sur la mise en œuvre effective de la décentralisation qui peine à se concrétiser. Cette plénière avait aussi à son ordre du jour la présentation de cinq nouvelles affaires reçues du gouvernement.
C’est dans le but d’attirer l’attention du gouvernement sur la nécessité de parvenir à l’application de la décentralisation, notamment dans sa mise en œuvre effective que s’inscrit cette interpellation que le sénat, qui est l’émanation même de cette décentralisation a adoptée en séance plénière cette résolution . Cette interpellation qui vise à demander au gouvernement les raisons qui freinent la mise œuvre de la décentralisation devrait permettre de «… trouver des moyens nous permettant de faire en sorte que le gouvernement soit dans  l’obligation de réaliser un certain nombre de choses parce que c’est un devoir constitutionnel », a justifié Gabriel Zambila, président de la commission Défense et Sécurité au Sénat.
Le Congo étant constitutionnellement reconnu comme un Etat décentralisé, la mise en place effective de ce processus de décentralisation ne devrait souffrir d’aucun dysfonctionnement pour donner aux conseils départementaux la possibilité de mieux fonctionner pour assurer le développement harmonieux du pays.
Cette question qui est toujours au centre des débats lors des descentes des sénateurs freine le bon fonctionnement des conseils, ce à cause de certains manquements. A écouter les comptes rendus des présidents des conseils lorsqu’ils se réunissent «… ils vous disent beaucoup de choses de ce qui ne va pas », a renchéri Gabriel Zambila.
Cette initiative qui permettra d’engager un débat responsable entre le gouvernement et le sénat autour de la décentralisation vise pour les sénateurs à faire en sorte que cette dernière « …fonctionne et qu’il y ait un certain sens à la décentralisation. Aujourd’hui, le constat, nous l’avons tous fait c’est que la décentralisation est comme sacrifiée », a laissé entendre Pierre NGOLO, Président du Sénat. Conscient de l’importance du sujet le président du Senat a rappelé aux sénateurs que : « Le plus important c’est de nous préparer pour les débats parce que nous donnons l’impression d’être tous préoccupés par la question de la décentralisation, mais il faudra le démontrer ce jour-là».
Notons que cette interpellation qui est la première du genre constitue l’un des moyens qui permettent au sénat de mieux contrôler l’action gouvernementale a été engagée par le vénérable Zambila Gabriel par son projet de résolution soumis à la plénière.
En dehors de l’adoption de la résolution relative à l’interpellation du gouvernement, cette séance plénière s’est aussi focalisée sur la présentation et la répartition de cinq nouvelles affaires reçues du gouvernement au nombre desquelles on note les affaires: n°12 du Projet de loi portant approbation de l’accord de Bangui, instituant une organisation africaine de la propriété intellectuelle ; n°13 du projet de loi autorisant l’adhésion à l’accord-cadre portant création de l’alliance solaire internationale ; n°14 du Projet de loi autorisant la ratification de la convention de Minamata sur le Mercure; n°15 du Projet de loi autorisant la ratification de l’accord de financement relatif au projet d’appui au développement des entreprises et à la compétitivité entre la République du Congo et la Banque internationale pour la construction et le développement et le n°16 du projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt relatif au financement additionnel du projet de renforcement des capacités en statistiques entre la république du Congo et la Banque internationale pour la construction et le développement.
Photo : les sénateurs pendant la séance plénière (Crédit groupe Congo Medias)
Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com
Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *