CONGO : LE PREMIER VICE PRESIDENT ET LE SECRETAIRE GENERAL ADJOINT DE LA FEDERATION DE JUDO RADIES DU BUREAU

194

La radiation de Francis ATA le premier vice président et de Calloger AYA , Secrétaire général adjoint ,  est l’une des décisions prises  par la session du Conseil  de  la fédération congolaise de Judo et disciplines associées qui s’est tenu à Brazzaville le vendredi 15 février 2019 sous le patronage de Marien IKAMA, Président de la fédération.

L’identification des  maux qui minent le fonctionnement   du bureau de  la FECOJU-DA étaient l’un des points inscrits à l’ordre du jour. Selon le communiqué final  sanctionnant les travaux de cette réunion ,  ces maux  sont  l’insubordination, l’absentéisme de certains membres du bureau exécutif de la fédération, le faux et usage de faux, l’interférence de la Direction générale des sports sur l’organisation  et le fonctionnement de la fédération,

Autre  sujet auquel les participants ont planché, la régularisation de la situation des clubs non affiliés. Ainsi, une période d’affiliation a été ouverte et la décision de retirer les clubs non affiliés du corps électoral établi en 2016  a-t-elle été prise.  Concernant la proposition du ministère des sports d’organiser une assemblée générale élective extraordinaire dans le but de remettre enfin de l’ordre dans une fédération où deux  camps  s’opposent depuis bientôt trois ans maintenant, le Conseil a «  rejeté  fermement la décision du ministère des sports sur la tenue d’une assemblée générale élective extraordinaire et demande au bureau d’appliquer et de respecter les dispositions des statuts et Règlement Intérieur de la fédération ». Par ailleurs, le Conseil  fédéral s’est dit opposé à toute destitution  quelconque du bureau exécutif en cours de mandat, et donne quitus au bureau de continuer  à user pleinement de ses pouvoirs.

Francis ATA et Calloger AYA out !

Le premier est premier vice Président et le deuxième  Secrétaire général adjoint. Ils ont été radiés du bureau exécutif avec interdiction de pratiquer le judo sur le territoire national, suivant l’article 100 du règlement intérieur. Motif évoqué : « Cas d’indiscipline considérés comme fautes graves ». Il est à noter que c’est presque à l’unanimité que les participants à ce Conseil fédéral se sont prononcés pour la radiation de ces deux membres du bureau.

Interrogé par les journalistes, Marien IKAMA, président de la fédération  a indiqué que « …les judokas ont pris leurs destin en main. Le Conseil fédéral a décidé que le désordre qui mine le judo, encouragé par certaines personnes cesse. Ils ont pris la décision aujourd’hui de radier des gens. On est obligé de prendre le taureau par les cornes ! A quoi va ressembler notre discipline si nous ne respectons pas les textes. En ma qualité de Président je vais m’appuyer  sur cette décision et je tiendrais informé la Fédération internationale de judo et à l’Union africaine de judo qui sont nos partenaires, le comité olympique  et sportif congolais et le  ministère  des sports ».

Il sied de noter que le Conseil  fédéral  a aussi adopté le programme d’activité 2019-2020 dans le cadre  duquel il sera organisé des formations et procédé à la fourniture du matériel sportif comme l’on réclamé à corps et à cri les présidents de ligues . Aussi une ligue devrait elle être créée à Kinkala dans le département du Pool.

Photo : La photo des famille des participants ( Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *