CONGO : LE COMITE INTERPROFESSIONNEL DES FEMMES DES MUNICIPALITES ETALE DE GRANDES AMBITIONS

49

L’adhésion le 15 novembre dernier à l’International des services publics basé en Suisse est l’une des grandes ambitions affichées par le Comité interprofessionnel des femmes des municipalités et des administrations publiques du Congo, un organe syndical que préside Myriam TATY. L’assemblée générale de ce syndicat organisée le jeudi 27 décembre 2018 à l’Hôtel de ville de Brazzaville, était l’occasion de faire l’évaluation du travail fait et de projeter les actions à mener dans l’avenir. En marge de celle-ci, le siège de l’organisation a été inauguré.

Les travaux de l’assemblée générale ont été ouverts par Augustine KOY TSAN, Secrétaire générale de la commune de Brazzaville. Cette dernière a par ailleurs procédé, après la cérémonie d’ouverture des assises, à la coupure du ruban symbolique, synonyme d’inauguration du siège syndical. Un siège abrité par un petit bâtiment se trouvant derrière celui imposant de l’Hôtel de ville de Brazzaville.

Dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture, Myriam TATY a salué l’appui du Maire de la ville de Brazzaville, un appui qui , dit elle, a permis à son organisation syndicale de faire un pas de plus : « …il s’agit de la mise en place des bureaux d’arrondissements et des administrations publiques du Congo, mais aussi de l’affectation du bâtiment qui abrite le siège de notre syndicat ». Ensuite, une invite au travail, s’adressant à ses collègues syndicalistes : « …marquer un but procure une joie immense, mais faudrait-il encore le conserver. Alors, il nous fait travailler pour que la flamme syndicale que nous avons allumée ensemble reste vive ».

Notons que bien avant l’allocution de la présidente, Charlotte OBESSE, responsable de la communication de ce syndicat a salué l’engagement de la présidente dans la conduite du mouvement syndicale : « …avec peu on peu faire des exploits, il suffit d’y croire. Vous en avez donné la preuve en faisant accepter notre structure syndicale dans l’arène internationale ».

Mettre la parité au centre des actions

Augustine KOY TSAN a tenu à faire passer un message, celui allant dans le sens de ne pas limiter l’action syndicale à la défense des intérêts des femmes : « …nous ne sommes pas là juste pour la défense des intérêts des femmes, mais nous sommes pour la défense des intérêts de tous les travailleurs hommes ou femmes. C’est cela la parité que nous réclamons…je suis heureuse de voir que vous êtes bien organisées et que vous vous intéressez à tous les ministères…».

Photo 1 : Un cliché de l’inauguration du siège du syndicat par Secrétaire général de la Commune de Brazzaville

Photo 2 : La photo de famille après l’inauguration du siège

Crédit photos Groupe Congo Médias




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *