CONGO : L’ARPCE INCONDITIONNELLE POUR LA CREATION D’UN HUB DIGITAL DANS LE PAYS

251

L’agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE) a clairement exprimé par la voix de son Directeur général  Yves CASTANOU  sa vision  de mise en place dans le pays  d’un hub digital. C’était lors d’un déjeuné de presse organisé dans un grand hôtel de Brazzaville le vendredi 17 mai 2019, à la faveur de la célébration de la journée mondiale des télécommunications. Le hub digital aurait entre autres effets positifs, ont soutenu le Directeur général de l’ARPCE  et quelques uns de ses cadres, la dématérialisation des moyens de paiement.

Dématérialiser les moyens de paiement, une ferme  ambition, en tous cas visiblement,  pour l’ARPCE. Le paiement des factures d’eau et d’électricité, des fournisseurs des bouquets de chaines de télévisions ou d’internet se ferait  électroniquement, via les plateformes comme celles des opérateurs du mobil money. Pas besoin donc d’argent liquide, merci la technologie !  Dans le domaine des impôts et d’autres taxes, le pays passera, si le hub digital devient effectif, du système déclaratif (l’actuel dans lequel les entreprises déclarent leurs chiffres eux même librement) à un autre qui permettrait à l’Etat d’opérer des prélèvements automatiques des impôts et des autres taxes.

L’Etat, c’est bien de lui qu’il s’agit, le déclencheur de ces mutations technologiques non sans retombées positives. En effet, la loi des finances exercice 2019 met un accent sur le renflouement des caisses de l’Etat. Visiblement, le hub digital se présent donc comme une des solutions qui permettraient à l’Etat de ne pas voir s’échapper de l’argent.

Il fait dire que des actes concrets sont déjà posés. En effet ; dans le cadre d’un meilleur suivi, sinon de la maitrise des transferts d’argent qui s’opèrent du  pays vers l’extérieur, ou d’un pays tiers vers le Congo ,  l’ARPCE, organe d’expertise technique au service de l’Etat, a déjà signé ,  a -t- on appris, un accord avec l’ARTEF , l’agence de régulation des transferts de fonds . Ce qui, peut être considéré comme une avancé significative dans le processus de mise en place du hub digital.

Des défis techniques à relever

La dématérialisation des moyens de paiement support un flux important d’informations générées par les différentes plateformes électroniques à mettre en place. Des défis techniques liés au stockage des données sont alors à relever.  Tout de suite,  la question des big data center surgit. L’ARPCE s’y prépare,  a rassuré Yves CASTANOU qui a indiqué que les capacités des data center dont ils disposent vont être augmentées pour assurer de meilleures services

Photo : Une de la salle lors du déjeuner de presse (Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *