Société

CONGO : LA TENTATIVE DE RELANCE DES TAXIS MOTO ARRETEE PAR LA MAIRIE DANS LA VILLE DE KINKALA

Les véhicules ne circulaient plus dans certaine zones périphériques de Kinkala en raison de la situation d’insécurité qui y prévalait hier. Les motos taxis ont donc pris le relais pour aider les populations à acheminer leurs produits vers la ville. Seulement, au lieu de se limiter à ce circuit, ces moto taxis ont pris l’option de d’exercer dans la ville même où ce mode de transport est interdit par arrêté du ministère de l’intérieur.

De nombreux conducteurs de moto taxis abordés, soutiennent la thèse selon laquelle ce n’est qu’a Kinkala que cet arrêté est appliqué à la lettre. Ces derniers prennent pour exemple le département de la Lékoumou où cette activité, selon leurs termes, serait encore pratiquée. Autres justificatif évoqué, le chômage massif des jeunes. Les autorités de la ville ont rappelé de leur coté que l’arrêté du ministère de l’intérieur interdisant l’usage des moto comme moyens de transport est toujours d’actualité.

Lors d’une réunion avec les conducteurs de motos taxis le Maire de la ville a martelé que ceux qui exerceraient par entêtement   cette activité auront ainsi bravé l’autorité de l’Etat et de fait, s’exposeront à la rigueur de la loi. Il est à noter que le service assuré par les taxis voiture arrivent à combler les attentes des Kinkalois, en dépit des difficultés d’accès au carburant auxquelles sont confrontés assez souvent les chauffeurs.

Et cette affaire des parkings….

Il existe dans la ville de Kinkala des parkings réglementaires pour les véhicules, reconnus par la mairie. Seulement, un phénomène de création spontanée de parking se développe dans la ville depuis peu. Le maire de la ville a par conséquent décidé que tous les parkings crées tous azimuts soient fermés sans conditions. Toutefois, indiquent les autorités municipales d’autres parkings pourraient être crées par la mairie si le besoin se fait sentir. Cette mesure vise entre autres à prévenir le fait que certaines personnes s’improvisent chef de parking pour se faire du lucre au détriment de l’Etat.

Pour votre gouverne, la ville de Kinkala est la capitale du département du Pool plongé dans une situation d’insécurité depuis deux ans. Un département qui, grâce à l’accord de  cessez le feu  et de cessation des hostilités signé le 23 décembre 2017 entre le gouvernement et le chef de la rébellion qui y est active, vit actuellement les premiers signes de retour à la paix. Parmi ces signes, le retour progressif des populations venus trouver refuge à Kinkala dans leurs villages d’origine, la sortie de quelques rebelles qui se font appeler Ninjas, l’ouverture à la circulation de plusieurs axes routiers dont Kinkala est le centre.

Photo d’archives  : Des motos taxi dans une ville du Congo (Droits réservés)

Cet article a été rédigé sur la base de l’intervention téléphonique de Souverain de BITODI, journaliste à la radio de Kinkala , correspondant de l’émission Bonjour le Congo produite par notre agence et diffusée sur un réseau de radios à travers de Congo et sur notre site internet.Vous pouvez écouter l’intervention audio de Souverain de BITODI  dans l’émission du 30 mars 2018

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »