Société

CONGO : LA RADIO TELEVISION DU PARLEMENT DOIT S’ARRIMER AU TOUT NUMERIQUE

Le président du Conseil supérieur  de la liberté de communication  Philippe  MVOUO a eu des discussions  avec le Président du Sénat congolais Pierre NGOLO le jeudi 22 février 2o18. Le basculement de la radio télévision vers le tout numérique  a été imposé par le président de l’autorité de régulation des medias au Congo. Ainsi la fréquence analogique  accordée à la télévision parlementaire va être retirée, a dit sans gants Philippe MVOUO.

Au sortir  de son entretien avec  le président du Sénat, Philippe MVOUO a indiqué à la presse que  la  radio et de la télévisons parlementaire sont  une préoccupation pour  l’institution qu’il préside.  La place de cette radio et cette télévision parlementaire, dit –il , est très importante. « Ce sont des médias qui vont renforcer les medias publiques. Avec le radio télé parlementaire c’est une autre dimension communicationnelle qui va s’établir, une autre façon de faire fonctionner la démocratie parce que quand on parle de débat démocratique c’est n’est pas dans la rue, c’est n’est pas seulement dans les partis politiques. Le creuset de ce  débat  démocratique est  le parlement ».

Mais le  président Conseil supérieur  de la liberté de communication  s’est étonné d’une chose :   « Je me suis étonné de constater que cette radio on ne l’entend pas, cette télévision on ne ma regarde  pas ».

Mais Philippe MVOUO a surtout fait une annonce : «  Je suis venu demander où le parlement en est avec ces deux entités. Nous sommes dans une posture de basculement vers la diffusion numérique, nous sommes en train de retirer toutes les fréquences analogiques  et les deux médias du parlement sont concernés. La fréquence que nous avons accordée au Parlement pour faire fonctionner  la télévision parlementaire va aussi être retirée ».

Il est a noter que l’année 2015 était l’échéance fixée par l’Union internationale des Télécommunications pour basculement des télévisions mondiales vers le tout numérique.  Trois ans plus tard ce basculement n’est pas toujours effectif au Congo. Le Conseil supérieur de la liberté de communication a annoncé la semaine dernière  sa détermination a faire aboutir ce dossier.

Photo : Le Président du Conseil supérieur de la liberté de communication. Répondant aux question de la presse (Droit réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »