CONGO : LA PRODUCTION DE MEILLEURES STATISTIQUES AGRICOLES PREOCCUPE LES AUTORITES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Agriculture

CONGO : LA PRODUCTION DE MEILLEURES STATISTIQUES AGRICOLES PREOCCUPE LES AUTORITES

La mise en œuvre du projet Système permanent intégré des statistiques agricoles (SPISA) qui s’inscrit dans la suite du Recensement Général de l’agriculture (RGA) réalisé dans le pays,  vise l’amélioration de la production et de la diffusion des statistiques agropastorales et halieutiques, pour répondre aux besoins en données statitistiques. Ainsi, aux fins de permettre une meilleure réalisation du travail sur le terrain lors de la collecte des données, un atelier très transversal de deux jours a été organisé à la représentation de la FAO à Brazzaville, du 17 au 18 novembre 2020, avec pour objectif de valider les documents techniques des enquêtes du projet.

L’atelier a regroupé des membres du Comité technique venus de la FAO et de  plusieurs administration  publiques  comme la Présidence de la république, le ministère de l’agriculture et l’élevage et de la pêche,  l’institut nationale de la statistique, le ministère du commerce, le ministère des affaires foncières, le ministère de l’économie forestière. Un  projet en lien avec l’agriculture y était aussi convié, le projet d’appui au développement de l’agriculture commerciale. Une transversalité qui devrait doper les performances de ce comité technique.

Les participants étaient invités , comme l’a spécifié le Coordonnateur du projet SPISA, Euphreme IPEMBA,  à l’examen et à l’adoption de la méthodologie et des questionnaires de l’enquête sur la production végétale et animale ; à l’examen et à l’adoption de la méthodologie et des questionnaires de l’enquête sur l’agriculture commerciale ; à l’adoption  du calendrier  d’exécution  des différentes enquêtes du  SPISA.

Il est à noter que Les documents soumis en examen lors de cet atelier ont été élaborés avec l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO). Pour Michel ELENGA, Directeur du Cabinet du Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de  pêche, « la production régulière desdites statistiques contribue à la formulation au suivi  et à l’évaluation  des programmes  et politiques de développement, et cadre avec la vision du gouvernement ». Par ailleurs, faisant le lien entre le Recensement Général de l’agriculture et le projet Système permanent intégré des statistiques agricoles,  ce dernier a dit : «  Pour capitaliser les acquis du projet Recensement Général de l’agriculture, le gouvernement a décidé de mettre en place et de développer le  Système permanent intégré des statistiques agricoles. Considéré comme la base de tout programme réaliste et cohérent  de redressement  de l’appareil  statistique agricole congolais, l’exécution du projet SPISA  à la suite du RGA, contribuera  à la réalisation des objectifs nationaux de développement ».

Le projet SPISA, signalons-le, est  mis en œuvre grâce à l’appui financier de la Banque mondiale à travers le projet d’appui au développement de l’agriculture commerciale ( PDAC) et l’appui technique de la FAO.

Photo : Une vue des participants pendant l’atelier (Crédit : Grace /Agence Congolaise d’informations)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top