CONGO : LA PRESERVATION ET L’ACCESSIBILITE DU PATRIMOINE DOCUMENTAIRE PLACEES AU CŒUR D’UN ATELIER REGIONAL.

59

Renforcer l’identification, la conservation, la promotion et l’accès au riche patrimoine documentaire et numérique des pays de l’Afrique Centrale, tel est l’objectif affiché par les participants à l’atelier régional sur la préservation et l’accessibilité du patrimoine pour  développement durable ouvert à Brazzaville le mercredi 21 novembre 2018. Placée sous la tutelle du ministère de la Culture et des Arts, rencontre qui réunit les experts représentants les pays membres de la CEEAC devrait permettre entre autre de faire un l’état des lieux de la préservation du patrimoine documentaire en Afrique Centrale, formuler des recommandations concrètes pour dynamiser cette préservation, l’élaboration d’une feuille de route et la mise place d’un comité régional de suivi.

La nécessité d’engager les Etats de la sous-région d’Afrique centrale dans des actions concertées en faveur de la conservation, la promotion et l’accès au patrimoine documentaire et l’importance de la mise en œuvre de la recommandation, adoptée en 2015 par les Etats membres de l’UNESCO, en rapport avec la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire et numérique a conduit à les participants venus de onze pays de plancher sur la problématique de la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, des ressources centrales de la mémoire collective et institutionnelle qui demeurent confrontés à de nombreux défis en Afrique Centrale.

Au cours de cet atelier qui s’etendra du mercredi 21 au vendredi 23 novembre 2018 à Brazzaville, les experts représentants des Etats membres de la CEEAC auront à « …faire l’état des lieux de la préservation et l’accessibilité de leur patrimoine documentaire et, d’autre part, d’engager les experts de la région à la réflexion prospective pour identifier les actions pertinentes, à recommander aux Etats et à leurs partenaires, pour améliorer et dynamiser la connaissance , la conservation, la promotion et l’accessibilité des éléments des patrimoines documentaires et numériques de la région », a déclaré Vincenzo FAZZINO, Représentant du Directeur du Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO en Afrique Centrale.

Composé de l’Angola, le Burundi, le Congo , le Cameroun, le Gabon , la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad, la capacité de ces pays à assurer la préservation et l’accessibilité  de la mémoire documentaire qui est une condition impérative du développement en raison du potentiel que regorge le secteur  culturel en matière de création de richesses et d’emplois est indéniable de par sa transversalité. Pour faire de ce secteur un levier de la croissance économique des pays de l’Afrique Centrale il convient de faire « …de la réservation et de l’accessibilité du patrimoine documentaire, un véritable  cheval de bataille ; bataille qui tournera indubitablement(…) des notions telles la restauration du patrimoine documentaire, le développement du partenariat, la mutualisation des compétences et des ressources, ainsi que la mise en réseau des institutions », a indiqué Romain PINDOU, Administrateur en chef des SAF et Conseiller Administratif du Ministre de la Culture et des Arts, représentant le Ministre de la Culture et des Arts empêché.

Le succès de cette mission qui dépend de la volonté des Etats pourra « …permettre d’inverser la tendance actuelle de la disparition progressive et irréversible ou encore de la non valorisation de nombreuses ressources du patrimoine documentaire des pays d’Afrique Centrale », renchéri Vincenzo FAZZINO.

Notons que trois discours ont ponctué la cérémonie d’ouverture de cet atelier . D’abord, le mot de circonstance de Kanel ENGANDJA, Représentant de l’OIF . Ensuite,  discours du Représentant de l’UNESCO . Enfin, l’allocution d’ouverture du Représentant du Ministre de la Culture et des Arts.

Photo1 : Le présidium lors de la cérémonie d’ouverture (crédit Groupe Congo Medias).

Photo2 : La photo de famille des participants après la cérémonie d’ouverture (crédit Groupe Congo Medias).

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction@gmail.com      

Téléphone et Whatsapp : 00242 06629 92 35      

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *