CONGO : LA MISE EN ŒUVRE DES CLASSES VERTES AU CŒUR D’UNE FORMATION DES ENSEIGNANTS

327

Doter les enseignants des connaissances scientifiques, techniques ainsi que les compétences en matière de sécurité alimentaire, nutritionnelle et de mise en œuvre des Classes Vertes afin de renforcer les capacité des apprenants puis susciter chez eux  les vocations dans les métiers agricoles, tel est l’objectif affiché par l’atelier de formation des enseignants ouvert le mercredi 20 mars 2019 à Kinkala.

Organisé par les agences du système des Nations Unies en partenariat avec le Département de l’Agriculture des Etats Unies (USDA)  à l’intention des enseignants ; des chefs de secteurs agricoles ; des directeurs départementaux de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, cet atelier réunit à Kinkala dans le département du Pool  des participants venus des départements de la zone sud du pays dont Brazzaville, Pool, Bouenza, Kouilou et Lekoumou. Cette  formation est axée sur  un module subdivisé en deux : l’éducation à l’alimentation et à la nutrition  et l’éducation à la production agricole. Deux axes qui visent « …à renforcer les capacités des enseignants et animateurs d’alphabétisation à la maitrise des notions de base de l’alimentation et de nutrition. (…) et d’inciter les apprenants  à la production, la transformation et la conservation des produits agricoles », a indiqué Augustin NOMBO, Directeur Général de l’INRAP.

Cet atelier qui  s’inscrit dans le cadre du projet d’éducation nutritionnelle, sécurité alimentaire et la mise en œuvre des Classes Vertes devrait permettre aux participants « D’acquérir des connaissances scientifiques, techniques et les compétences en matière de sécurité alimentaire, nutritionnelle et de mise en œuvre des classes vertes ; de manier la boite à images relative à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; d’adapter les curricula aux contextes des apprenants et de l’environnement et de faire le suivi des aspects de santé et nutrition dans ces écoles », énumère le communiqué de presse.

Notons que ce projet  vise à former  au total un échantillon  de 169 enseignants dont 20 enseignants des écoles pilotes devront expérimenter les jardins scolaires. Ceci dans le but d’offrir aux enfants une éducation qui en dehors de l’apprentissage des compétences scolaires de base et des connaissances spécifiques devrait permettre l’acquisition des conduites et des savoir-faire liés à la santé et à la production agricole. Une opportunité pour ces derniers d’apprendre et de découvrir de divers produits agricoles et nutritifs.

Pour Suze Percy Filippini, Représentante de la FAO au Congo cette initiative qui répond aux objectifs de l’ODD2 visant à « éliminer la faim et assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable, à l’horizon 2030 » nécessite de mettre en place des stratégies adaptées.  « Des efforts doivent être entrepris  pour donner aux enseignants, aux apprenants et aux jeunes des connaissances , des aptitudes et des compétences en vue de la promotion de l’hygiène alimentaire et de l’utilisation de bonnes pratiques alimentaires leur permettant de se nourrir convenablement ».

Ce projet entend promouvoir  les métiers de l’agricoles. La formation des formateurs que sont les enseignants  vient donc à point nommé pour « …ressusciter la vocation du métier des agriculteurs. Grace à cette formation les enseignants vont inculquer les notions relatives à l’agriculture et à la sécurité alimentaire aux élèves dès le bas âge et cela va les aider à mieux s’y prendre dans la société afin valoriser notre métier de l’agriculture », s’est réjoui Hermann Thibault MAKOUTOU, Directeur Départemental de la Pêche et de l’Aquaculture du Pool.

Dans son mot de bienvenu, Auguste BIDZOUTA, Directeur Départemental de l’Enseignement Primaire Secondaire et de l’Alphabétisation du Pool, conscient de l’importance de cette formation a exhorté les participants de « … mettre à profit cette formation pour le plus grand bien de nos de nos enfants. Par conséquent, faites profiter à  notre jeunesse et à nos élèves  du préscolaire et du primaire de nos départements scolaires ici représentés des nouvelles connaissances et des nouveaux outils que vous allez acquérir dans le cadre de cette formation».

Au cours de cet atelier de trois jours les formateurs vont se focaliser sur les manuels conçus par L’INRAP.  Cet atelier dont les travaux de la formation  ont été lancés dans la zone sud au lycée 5fevrier 1979 de Kinkala  par MBOU Maba, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et de l’Alphabétisation, sera aussi organisé pour les départements de  la zone nord du pays à Owando à partir du lundi 26 mars.

Photo1 : Vue des officiels lors du lancement (Crédit Groupe Congo Médias)

Photo2 : Vue des participants (Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre Rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone et Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *