CONGO : LA BDEAC SE PROPOSE D’ABRITER LES FONDS DE FINANCEMENT DU FOND BLEU

177

Reçu en audience le jeudi 10 janvier 2019  par Arlette Soudan Nonault, ministre du Tourisme et de l’Environnement, Fortunato Ofa Nchama, président directeur général de la Banque de Développement  des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a proposé d’abriter les fonds de financement du Fond Bleu pour le bassin du Congo en tant que partenaire économique.

Au cours de cet entretien axé sur la cop en général et particulièrement sur le Fond Bleu pour le Bassin du Congo, Fortunato Ofa Nchama a présenté à la ministre l’offre d’abriter les fonds de financement qui seront levés dans le cadre de la mise en œuvre du Fonds Bleu et de la Commission Climat du Bassin du Congo. Une offre capitale pour cette mise en œuvre qui nécessite de trouver une banque chargée d’abriter ces fonds  après le bouclage de l’étude de préfiguration de la gouvernance financière du fond bleu.

Cette visite s’inscrit dans l’optique de « … la collaboration que nous souhaitons étroite dans le cadre du Fond Bleu et de la commission climat du bassin du Congo. Le fond bleu est un fond financier et aujourd’hui il nous  faut  une banque dépositaire de ces fonds qui vont être levés parce que nous avons déjà pratiquement bouclé l’étude de préfiguration de  la gouvernance financière  du fond bleu. Et le président directeur général est venu nous voir en nous proposant d’abriter ces fonds en tant que partenaire économique », a justifié la ministre.

La Banque de Développement  des Etats de l’Afrique Centrale, banque sous régionale  dotée d’une  expertise et d’une expérience serait la mieux placée pour abriter ces fonds estime son président directeur général « Nous croyons que la BDEAC de par son expérience, de par son expertise et pourquoi pas du fait qu’elle est la banque sous régionale d’Afrique Centrale est la mieux  placée pour abriter ces fonds et pour cela nous sommes en train de travailler pour tisser des partenariats avec des organisations internationales en la matière. (…) au niveau interne nous avons même changé l’organigramme de la BDEAC pour créer des services spécifiques qui ne s’occupent que des affaires de la  finance climatique ou de la finance verte ».

Dans cette ambition d’abriter les fonds de financement du fond bleu, la BDEAC a entamé des reformes afin de prendre en compte les questions climatiques comme le souligne Fortunato Ofa Nchama en ces termes : « …les statuts mêmes de l’institution, nous avons modifiés parce que le financement de ce secteur n’était pas contenu dans le statut de la BDEAC. Dans les reformes que nous sommes en train de faire, on a prévu que la banque puisse intervenir dans le financement des questions climatiques».

Cette rencontre avec la ministre en charge du tourisme et de l’environnement a permis au président directeur général d’avoir des plus amples informations sur  la question et de lui signifier formellement la volonté de la BDEAC d’abriter ces fonds.

Photo1 : Vue d’ensemble lors de l’entretien (Crédit Groupe Congo Medias).

Photo2 : Echange des civilités entre la ministre et le president de la BDEAC (Crédit Groupe Congo Medias)

Photo3 : Fortunato Ofa Nchama face à la presse(Crédit Groupe Congo Medias).

Vous pouvez écouter la version audio de l’interview du Président de la BDEAC

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *