CONGO / JOURNNEE INTERNATIONALE DES MICROS ET PME : DES PORTEURS DE PROJETS SÉLECTIONNES POUR UNE INCUBATION

327

La célébration de la deuxième journée Internationale des micros, petites et moyennes entreprises le 2 juillet 2019 à Brazzaville a été capitalisée par Oukaley, une plateforme  de financement participatif  pour présenter dix porteurs de projets  sélectionnées par elle , et qui vont bénéficier d’une incubation, avec  pour point culminant  des démarches pour la levée des fonds pour  trois des dix projets. Cette célébration qui a été marquée par plusieurs panels a connu la participation du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Inscris à la dernière séquence du programme de la journée qui a connu plusieurs panels, la plateforme Oukaley, représenté par son manager  Dexter Trésor  OMONO a capitalisé cet événement pour un partage d’expérience. Ce dernier a évoqué les difficultés d’accès au financement, les limites du fonds d’impulsion, de garanti et d’accompagnement du ministère en charge des PME qui exige la mobilisation de 30% du budget par l’entrepreneur. Bien  plus, au-delà de l’invite faite aux entreprises congolaises à une  utilisation professionnelle des réseaux sociaux, le manager  a présenté le financement participatif comme un bon modèle. « Avant que le gouvernement ne nous accompagne nous devons être les acteurs de notre développement » a dit celui qui  est convaincu de l’efficacité du triptyque Idée-motivation-détermination. « L’argent viendra après » at-il soutenu.

Après ce partage d’expérience, il a été  procédé à la présentation des dix meilleurs projets  sélectionnés sur la vingtaine de départ, dans le cadre du Challenge lancé  par cette plateforme l’année dernière. Des projets, notons-le , qui relèvent des domaines  divers : culture, high-tech, artisanat, etc.

Les PME, influentes sur les PIB des pays et la création d’emplois

Maley DIOP, Représentant du PNUD  au Congo dans la leçon inaugurale  a indiqué que « Selon le rapport de 2015 du  BIT sur les petites et moyennes entreprises et la création d’emplois décents et productifs,  les PME de l’informel sans salariés et les micro-entreprises représentent 90% des entreprises du continent africain ( micro entreprises , 21% et PME informel 69% », même si, constate le diplomate onusien, cette prépondérance en nombre ne se reflète pas encore   sur leur poids  dans l’économie. Par ailleurs, ajoute Maley DIOP,  ajoute « qu’on estime  en  effet que les PME représente entre 20% et 30% du PIB  des pays africains contre environ 60% dans les pays développés. Dans les économies à revenu moyen de la tranche  inférieure, ils sont à l’origine de plus de la moitié des emplois crées et contribuent à près de 69% du PIB, avec pour le PME informels 38,5% et formel 30% ».

Il est à noter que les participants ont eu droit à des panels qui ont porté entre autres sur  le rôle des start-up dans les enjeux de l’open innovation, l’amélioration du climat des affaires pour les PME ou encore la création et la gestion d’une entreprise avec l’écosystème en place. Signalons qu’Yvonne Adelaïde MOUGANI, ministre des PME, de l’artisanat et du secteur informel a patronné  ces assises.

Photo : Les dix porteurs de projets sélectionnés (Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *