CONGO : DES INITIATIVES POUR L’AMELIORATION DE LA PERFORMANCE LOGISTIQUE DANS LE PAYS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO : DES INITIATIVES POUR L’AMELIORATION DE LA PERFORMANCE LOGISTIQUE DANS LE PAYS

Parmi les initiatives, une étude commanditée en 2017 dans le cadre du partenariat entre la république du Congo et la Banque mondiale par le projet d’appui à la diversification de l’économie (PADE). Cette étude a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la performance logistique dans le pays, notamment dans les corridors Pointe noire –Brazzaville et Brazzaville-Ouesso. Pointe noire, capitale économique du pays,  dotée d’un port en eau profonde sur l’atlantique, et Ouesso, une ville du nord du pays ( à la frontière avec le Cameroun)  dont l’économie s’est construit autours de l’industrie du bois. Des acteurs étatiques et du secteur privé en lien avec la logistique sont concernés par un atelier organisé à Brazzaville, du 2 au 3 décembre 2019 par le projet d’appui au développement des entreprises et  la compétitivité (PADEC). Un atelier qui vise à les sensibiliser  sur  les recommandations de cette étude.

En 2017, l’indicateur  de performance logistique calculé par la Banque mondiale plaçait le Congo au 125ème rang sur 160 pays, ce qui corrobore le faible nombre de services logistiques le long des corridors. Ainsi, l’étude  a pour objectif de réaliser un diagnostic des services logistiques sur l’ensemble des deux corridors, avec pour entre autres enjeux l’inscription de la logistique comme principal pilier de la croissance économique hors pétrole, dans un contexte de chute des prix du pétrole , la principale ressource d’exportation du pays qui participe à plus de 90% aux recettes financières du pays.

De façon concrète, les autorités congolaises et la Banque mondiale ont retenu « d’apporter des appuis audit secteur des transports pour améliorer sa gestion et son développement, par la création des opportunités à travers des pôles de production et des services de soutien , le long des corridors Pointe noire –Brazzaville et Brazzaville-Ouesso », a indiqué le Coordonnateur du PADEC , Benoit NGAYOU.

Déjà, au nombre des actions concrètes déjà réalisées par le PADEC, figure un appui assuré au guichet unique des opérations transfrontalières en finançant l’étude diagnostique pour son repositionnement ; au port autonome de Brazzaville et ports secondaires en réalisant l’audit des ressources humaines ; au Conseil congolais de chargeurs en mettant en place l’Observatoire national de transport multimodal ou encore  au port autonome de Pointe noire en mettant en œuvre la feuille de route pour sa compétitivité. Pour Benoit NGAYOU,    « …le présent atelier marque le démarrage de la phase opérationnelle des recommandations de l’étude sur l’amélioration de la performance logistique ».

La tutelle technique de cette étude est le ministère des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande. Pour Raphael GATSONO, Directeur de cabinet du ministre, la vision du gouvernement est de faire de la logistique un réel atout pour la compétitivité de l’économie congolaise, avec pour effet l’amélioration du climat des affaires ainsi que l’attraction des investisseurs dans le pays. Pour lui, « des enjeux de l’amélioration de la performance logistique découleront sur le plan physique des investissements importants attraits à l’extension et à la modernisation des réseaux d’infrastructures routiers, fluviaux, ferroviaires, maritimes et aériens, en vue de l’intégration sous régionale ».Signalons qu’un atelier similaire sera organisé à Pointe noire du 5 au 6 décembre.

Photo : Lors de la cérémonie de lancement de l’atelier (Crédit Vision Pro)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top