Environnement

CONGO/ FONDS BLEU : LE RAPPORT D’INITIALISATION DE L’ETUDE DE PREFIGURATION VALIDE PAR LE COMITE DE PILOTAGE

Au terme de deux jours de travail à Brazzaville, les participants   à la première réunion du Comité  de pilotage de l’étude de pré configuration du Fonds Bleu du  Bassin du Congo venus d’une dizaine de pays et de partenaires multilatéraux sont parvenus à plusieurs résultats et à des recommandations.  La réunion s’est clôturée le vendredi 13 septembre 2019 sur une note de satisfaction des autorités congolaises.

Les points focaux du Fonds Bleu du Bassin du Congo des différents pays, les cadres des différents ministères du Congo concernés par le dossier qui est du reste  transversal,  les représentants de la CEEAC, de la COMIFAC, du PNUD, du secteur privé et de la société civile avaient entre autres objectifs à atteindre  la finalisation  et la validation du rapport d’initialisation de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo y compris ses annexes qui constituent le premier livrable ; la présentation  et l’examen de l’état d’avancement de la collecte des données et la réalisation de l’étude.

Dans son discours de clôture, le ministre du tourisme et de l’environnement du Congo , Arlette SOUDAN NONAULT a rappelé quelques résultats auxquels les participants sont parvenus :    «  Excepté la validation du rapport d’initialisation produit, vous avez réussi à valider le portefeuille des projets déjà identifiés ;formuler des orientations ou des recommandations pour la consolidation des résultats déjà obtenus ; définir l’agenda des prochaines réunions du Comité de pilotage pour la validation des autres livrables. C’est l’occasion de présenter mes félicitations à tous les Points Focaux Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, et les Experts pour leurs contributions remarquables et constructives (…)  Au sortir de ce rendez-vous de Brazzaville, il nous  faut  poursuivre la  mise en œuvre,  le suivi et l’exécution de la feuille de route ».

Cette promotion se fera dans le cadre de la stratégie de communication élaborée par la République du Congo et la République Gabonaise assurant la présidence en exercice de la CEEAC.

Il est à  noter que le processus d’opérationnalisation du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo connait une forte implication du Royaume du Maroc, du  4C Maroc et au PNUD qui apportent un appui aux activités de la Commission Climat du Bassin du Congo. C’est dans ce cadre que  cet organisme a annoncé la mobilisation de ressources pour l’extension de l’étude de préfiguration à quatre Etats membres non pris en compte à l’origine. Arlette SOUDAN NONAULT  a commenté cette décision : « L’annonce par le 4C Maroc de la mobilisation des ressources pour l’extension de l’étude de préfiguration aux quatre Etats membres non pris en compte à l’origine est une grande satisfaction qui conforte la coopération régionale ». 

Signalons que  la prochaine étape pour promouvoir le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo au niveau international est le Sommet de l’Action sur le climat dont les travaux vont se tenir le 23 septembre 2019 à New York, a-t-on appris. Le Sommet de l’Action sur le climat de New York est construit autour de neuf axes de solution dont la solution basée sur la nature, solution clé pour les pays du bassin du Congo, et la finance, a rappelé la ministre du tourisme et de l’environnement du Congo.  La deuxième réunion du  Comité  de pilotage de l’étude de pré configuration du Fonds Bleu du  Bassin du Congo se tiendra les 4 et 5 novembre 2019 à Brazzaville.

Photo : Arlette SOUDAN NONAULT et Honoré TABUNA de la CEEAC lors de la cérémonie de clôture  ( Crédit Diane PAMBOU)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top