CONGO/FONCTION PUBLIQUE: UN REPERTOIRE DES METIERS, EMPLOIS ET COMPETENCES POUR MIEUX GERER LES RECRUTEMENTS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Gouvernance

CONGO/FONCTION PUBLIQUE: UN REPERTOIRE DES METIERS, EMPLOIS ET COMPETENCES POUR MIEUX GERER LES RECRUTEMENTS

Le Ministère de la fonction publique, de la réforme de l’Etat, du travail et de la sécurité sociale grâce à l’appui financier de la Banque mondiale à travers le projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP), vient de finaliser, par la tenue d’un atelier organisé à Kintélé du 22 septembre au 1er octobre 2020, le répertoire des métiers, des emplois et des compétences de la fonction publique. Placée sous le patronage du Vice-Premier Ministre en charge de la fonction publique, la cérémonie de clôture des travaux de cet atelier a été présidée par son directeur de cabinet monsieur Josias ITOUA-YOCKA en présence de Jean Noel NGOULOU, le Coordonnateur de PRISP en présence des cadres et agent de ce ministère.

Réunis dix jours durant à Kintélé, les cadres et agents membres de la commission technique viennent de finaliser l’élaboration du projet de répertoire interministériel des métiers, emplois et compétences (RIMEC), une des actions prioritaires retenues dans le Plan National de Développement (PND) 2018-2022, comme l’un des défis de la gouvernance administrative à relever. Cet outil de base qui constitue un instrument de référence permettra à l’Etat d’assurer la gestion optimale des ressources humaines, le recrutement permanent, la mobilité fonctionnelle et géographique, la formation et la promotion ainsi que l’optimisation du portefeuille des compétences.

Le RIMEC élaboré lors des travaux de l’atelier est appelé à devenir l’instrument fondamental en matière de gestion prévisionnelle et rationnelle des ressources humaines de l’administration publique congolaise. Il permettra «  A l’Etat de valoriser les politiques de gestion des ressources humaines afin de garantir une meilleure gestion des recrutements, la mobilité, la formation et l’évaluation de son personnel ; aux agents de connaitre les métiers et les emplois exercés au sein de l’administration en vue de bâtir leur projet professionnel ; aux citoyens d’y trouver des éléments d’information sur les métiers et les emplois de l’administration de manière à appréhender leur grande diversité », a indiqué Josias ITOUA-YOCKA, Directeur de cabinet du ministre en charge de la Fonction publique. Le projet vise à corriger les insuffisances identifiées lors des études réalisées dans le cadre de la gestion des ressources humaines de l’Etat.

Les travaux en atelier ont permis aux participants de procéder entre autres à : l’identification des emplois, des compétences ainsi que des profils nécessaires aux postes de travail disponibles au sein de la fonction publiques ; la clarification et la classification des emplois communs aux administrations publiques, par domaine fonctionnel et par famille professionnelle ainsi que l’élaboration des fiches d’emplois-type.

es participants lors de la photo de famille

Structuré en trois parties, le projet de répertoire élaboré met d’abord en relief le contexte de son élaboration, son intérêt, ses objectifs, l’approche méthodologique, les usagers, et les mécanismes de sa mise à jour, définit ensuite la nomenclature des emplois communs aux administrations publiques et emplois spécifiques et présente enfin des fiches d’emplois-type en mettant en évidence les caractéristiques essentielles et distinctives. Aussi, convient-il de souligner que les différentes modifications tiennent compte des évolutions actuelles des types d’emplois et cela a permis aux participants de retenir 247 emplois-type répartis dans 29 domaines fonctionnels et 78 familles professionnelles.

Remerciant d’une part, le partenariat entre la république du Congo et la Banque mondiale et d’autre part, l’unité de coordination du PRISP pour son appui financier à la tenue de cet atelier, Josias ITOUA-YOCKA a indiqué que : « le projet du RIMEC qui vient d’être élaboré servira à la mise en œuvre du Système intégré de gestion des ressources humaines de l’Etat (SIGRHE) dont le processus de déploiement ne saura tarder ».

Le projet du RIMEC sera soumis à la validation des autres administrations publiques en vue de le parfaire. Processus au terme duquel le document sera vulgarisé pour permettre son appropriation par tous les acteurs impliqués dans la gestion des ressources humaines de l’Etat.

Photo 1 : Les participants à la clôture de l’atelier

 Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.comTéléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top