CONGO/FINANCES : LES DEPENSES EN DIMINUTION DE PLUS DE 232 MILLIARDS DANS LE BUDGET RECTIFIE 2020. - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO/FINANCES : LES DEPENSES EN DIMINUTION DE PLUS DE 232 MILLIARDS DANS LE BUDGET RECTIFIE 2020.

Le Ministre délégué auprès du Ministre des finances et du budget, Ludovic NGATSE, est revenu devant les Sénateurs le lundi 26 octobre 2020 pour présenterla deuxième version de la loi des finances 2020 rectifié, après la première qui avait eu lieu au mois De mai out dernier.  La nouvelle mouture projette 1525 milliards de francs cfa de ressources contre 1082 milliards 903 millions précédemment  projeté, soit une augmentation de 442 milliards 394 millions. Dans les dépenses, le gouvernement table sur 1630 milliards contre 1862 milliards 643 millions, soit une diminution de 232 milliards 643 millions.

Article écrit avec Gad TATY, journaliste stagiaire

Dans son exposé, le ministre a tenu à apporter aux Sénateurs des arguments justifiant le réajustement du budget. Ce sont des arguments d’ordre légal et règlementaire : « …la loi organique n°036-2017 du 3 octobre 2017 relative aux lois des finances dispose en son article 58 que un projet de Loi de finances rectificatif est déposé au Parlement par le Gouvernement » , sous certaines conditions rappelée par , Ludovic NGATSE à savoir : « – Si l’équilibre financier défini par la Loi des finances initiale est modifié en fonction de l’évolution de la conjoncture, et notamment de l’intervention des décrets d’avance ou d’annulation des crédits ; – Si les recettes constatées en cours d’années sont largement supérieures aux prévisions initiales ;- Si des nouvelles mesures législatives ou règlementaires affectent l’exécution du budget ».

Il est à noter que dans l’exécution du budget rectifié, le gouvernement compte mettre à accent particulier sur  les axes ayant un lien avec  le Plan Nationale de Développement(PND). Il s’agit du renforcement de la gouvernance sous toutes ses formes ; de la réforme en profondeur du système éducatif et de la formation qualifiante et professionnelle ; de la diversification de l’économie basée sur les secteurs porteurs de croissance. Toutefois, a indiqué le ministre, « En raison de l’environnement de crise sanitaire, sociale, économique et financière, la politique économique vise dans un premier temps à stabiliser notre économie  et dans un second temps à relancer les activités économiques ».Dans le volet stabilisation, il est question pour l’exécutif de maintenir une discipline budgétaire à travers une gestion rigoureuse des finances publique. Quant à la relance de la politique économique, les autorités congolaises envisagent de donner la priorité aux dépenses à caractère socialeet aux seules dépenses d’investissement favorisant le retour de l’activité et à l’emploi.

Signalons que la loi  des finances 2020 a déjà fait l’objet d’une première rectification en mai dernier, suite à la pandémie de covid-19 qui qui a induit une baisse des cours  des ressources pétrolières.

Photo : Les Sénateurs lors d’une plénière (Archives Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top