CONGO / FESTIVAL DE LA SAPE: UNE QUATRIEME EDITION PLEINE DE SURPRISES.

173

Rendez-vous sacré pour les habilleurs, les stylistes et les sapeurs, le Festival de la Sape de l’année 2018  a permis aux populations de Brazzaville de  vibrer au rythme de l’art de l’habillement. Placée sous le thème « La Sape : puissant vecteur de l’unité nationale et du vivre ensemble », cette 4ème  édition a rendu hommage à MALEBA GONDE et MAZOUKA MA MBONGO, deux icones de la sape congolaise. Ce Festival que promeut Marcel GANONGO, Maire de l’Arrondissement 5 OUENZE vise à cultiver les valeurs de paix, d’unité nationale  et de fraternité entre les filles et fils du terroir.

Evènement festif qui met au centre des rencontres l’art vestimentaire, le festival de la sape, lancé depuis le 28 juin 2015 lors de  sa première édition, se pérennise et suscite de plus en plus l’admiration des populations de Brazzaville. Un cadre de rencontre qui offerte l’occasion aux Congolais d’exprimer cet art de s’habiller et valoriser les vêtements ainsi que leurs couturiers.

Cet évènement fédérateur du constitue l’une des  valeurs culturelles congolaises à promouvoir.  Longtemps taxée de pratique favorisant la délinquance juvénile,   la sape suscite aujourd’hui la curiosité des congolais et permet de réunir ces derniers autours des valeurs  de paix et de concorde nationale. Elle est donc le vecteur de l’unité nationale « …la sape est une force motrice qui non seulement chérit les hommes et les femmes épris de paix vers une société sans conflit, mais aussi assure toutes les conditions de tranquillité, de gaieté, d’ambiance et de savoir être », a déclaré Marcel GANONGO, Maire de l’Arrondissement 05, Ouenze et Promoteur du Festival de la sape. Une aspiration qui devrait faire partie des préoccupations majeures de tout congolais soucieux du développement harmonieux de la nation.

A Ouenze où les festivaliers ont donné le goût de l’évènement aux populations venues de tous les coins de la ville, hommage a été rendu à deux icones de la sape congolaise. Un hommage motivé d’une part par la  reconnaissance de leurs efforts consentis dans la promotion de la sape et l’édification des jeunes sapeurs sur l’histoire de la sape congolaise à travers ses grands hommes, d’autre part. Ainsi, pour mieux parler de  MAZOUKA MA MNBONGO et MALEBA GONDE, les deux icones à l’honneur pour cette édition 2018, des  témoignages ont permis au public de saisir l’essentiel sur les deux anciens sapeurs.

La  4ème édition du festival de la sape a décerné  des prix d’encouragement aux animateurs des émissions qui promeuvent la sape  à TELE Congo et DRTV ;   aux habilleurs et stylistes ainsi  qu’à l’artiste musicien Roga-Roga pour sa chanson rendant hommage aux sapeurs. Cependant, la remise du prix du premier sapeur retraité de l’histoire de la sape à MAGROKOTO, qui a pris sa retraite comme Dans son allocation d’ouverture marcel GANONGO était l’une des  surprises inattendues  par le public.

Dans son allocution, le promoteur dudit festival a indiqué  que la 5ème édition du Festival de la sape rendra hommage à deux dames, ce dans le but de rimer avec la notion de parité.

A ce rendez-vous des amoureux de l’habillement de l’élégance, les stands des stylistes congolais qui mettent en valeur le raphia ont été visités par les officiels.

Photo1 : Des sapeurs lors du défilé

Photo : Le présidium de la cérémonie

Photo3: Roga Roga recevant son prix des mains du promoteur (Crédit Groupe Congo Medias)

Contact de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242  06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *