Environnement

CONGO/ENVIRONNEMENT: LE SÉNAT ADOPTE LA TOUTE PREMIÈRE LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Un instrument juridique national dont le Congo a besoin « Afin de donner un signal fort à nos citoyens et jeter les bases de la construction d’une société résiliente pour un avenir juste, équitable, pacifique, écologique et social. Un avenir dans lequel chaque être humain trouverait sa place en harmonie avec la planète.»

Le Sénat a adopté, le jeudi 16 décembre 2021, un projet de loi portant loi d’orientation sur le développement durable. Première loi du pays en matière de développement durable, cette loi qui vient renforcer le cadre juridique en la matière vise à promouvoir de nouveaux comportements ou pratiques qui tiennent compte de la nécessité de  concilier le progrès économique, la justice sociale et la préservation de l’environnement par le biais d’une exploitation responsable des ressources.

Défendue par Arlette SOUDAN NONAULT, Ministre de l’Environnement, du développement durable et du Bassin du Congo, cette loi vise à amener les citoyens à adopter de nouveaux  comportements dans les modes de production et de consommation, tout en assurant la participation de tous les acteurs à la mise en œuvre d’actions qui vont dans ce sens.

Il s’agit d’amener l’ensemble des acteurs vers les pratiques qui favorisent la construction d’une société résiliente et de faire comprendre la nécessité de prendre en compte toutes les dimensions du développement durable dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques en vue d’asseoir et garantir un monde meilleur pour les générations futures.

La ministre en  charge du développement durable a présenté cette loi comme Un instrument juridique national dont le Congo a besoin « Afin de donner un signal fort à nos citoyens et jeter les bases de la construction d’une société résiliente pour un avenir juste, équitable, pacifique, écologique et social. Un avenir dans lequel chaque être humain trouverait sa place en harmonie avec la planète

Cette loi met en exergue les trois piliers du développement durable qui vise à concilier le progrès économique, la justice sociale et la préservation de l’environnement et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un certain nombre des recommandations issues des conférences internationales sur l’environnement et le développement durable au cours desquelles les questions liées au triptyque « Economie, social et environnement » ont été placées au cœur des préoccupation de la communauté internationale.

La Ministre en charge de l’Environnement qui a souligné la nécessité de ne pas dissocier  la notion de développement économique de celles de la préservation de l’environnement,  la justice sociale et de durabilité, a précisé que: « Cette loi majeure va nous permettre de parler  de la notion d’économie couplée à la notion de durabilité. Une économie basée sur la protection et la conservation de tout ce qui est biodiversité ».

Par ailleurs, cette loi prévoit des mécanismes au moyen desquels le Gouvernement  amènera l’ensemble des acteurs à respecter des trois piliers évoqués plus haut. L’’institution de l’Eco taxe  constitue le principal mécanisme à mettre en place dans les années à venir pour faire observer ces piliers.

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : + 242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »