CONGO : ELECTION DES MEMBRES DU CONSEIL CONSULTATIF DES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP

216

Le vote des membres du Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap du Congo, s’est déroulé le mercredi 26 décembre 2018 à l’Institut des jeunes sourds de Brazzaville. Ces élections marquent un tournant décisif dans le processus de mise en place de cet un organe constitutionnel. Les opérations de vote ont été organisées et supervisées par le ministère des affaires sociales qui a en charge la gestion des problèmes spécifiques des personnes vivant ave handicap dans le pays.

Les élections consistaient en l’élection des membres de ce Conseil qui auront chacun une voix délibérative au nouveau de cet organe. Les électeurs, des membres d’associations des six catégories de personnes vivant avec handicap  ainsi que les parents des handicapés mentaux, étaient appelés à élire huit membres de chaque catégorie, soit cinq hommes et trois femmes, tel que l’exige la loi organique voté par le Parlement et promulgué par le Président de la République, et qui précise l’organisation, la composition et le fonctionnement du Conseil. A noter que les six catégories de personnes vivant avec handicap sont les handicapés moteurs, les sourds et déficients auditifs, les aveugles et déficients visuels, les sans mélanines (albinos), les femmes, ainsi que les parents des handicapés mentaux. Il convient de signaler que les opérations de vote ont aussi été organisées dans tous les autres départements du pays qui ont élu chacun un membre.

Comment le vote s’est –il déroulé ?

Dans le centre de vote ont été ouvert six bureaux de vote, soit un bureau par catégorie de handicap. Une liste des candidats était disposée sur la table des scrutateurs et une copie de celle-ci était disponible dans l’isoloir ou l’électeur devait écrire sur une feuille vierge les noms de cinq hommes et trois femmes (soit un total de huit) , tirés de la liste des candidats. Une procédure qui de l’avis de quelques observateurs pouvait s’avérer lourde et pas du tout évidente. Mais Christian ABOKE NZA, Directeur de cabinet du ministère des affaires sociales a rassuré : « …Ils savent bien écrire la plupart de ceux qui sont là, ne les sous estimez pas. Ils sont décidés à élire des gens qui sont en capacité de défendre leur cause ».

Le taureau par les cornes 

Le processus de sensibilisation sur la mise en place du Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap n’a visiblement pas pris le temps nécessaire. Christian ABOKE NZA a de fait rappelé ce qui serait idéal : « Le processus de sensibilisation prend quand même du temps. En temps normal  nous estimions que ce processus allait se dérouler au moins sur trois mois !          Mais nous somme tenus à être fermes dans les délais dans les instructions qui nous ont été données pour que ce conseil soit effectivement mis en place ».

Les regards ont désormais tournés vers le Président de la République pour la nomination, comme le stipule la loi du Secrétaire Exécutif permanent, puis vers la ministre des affaires sociales pour la nomination des membres du Secrétariat Exécutif permanent à, savoir un Secrétaire, un Secrétaire adjoint et un trésorier.

Signalons qu’en dehors des membres avec voix délibérative, ceux qui ont fait l’objet du vote, le Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap se compose des membres avec voix consultative. Ces derniers viennent en grande partie des ministères, ainsi que des organisations syndicales et professionnelles.

Photo 1 : Les électeurs ayant pris d’assaut le centre de vote

Photo 2 : Une électrice déposant son bulletin dans l’urne

Crédit Groupe Congo Médias




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *