Education

CONGO/ÉDUCATION: LES ÉLÈVES RENOUENT AVEC LE CHEMIN DE L’ÉCOLE

L’engouement constaté le lundi 04 octobre 2021 dans les établissements scolaires de Brazzaville visités par le Ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation(MEPPSA), Jean-Luc MOUTHOU est la preuve d’un retour effectif des élèves à l’école après trois mois de congés. Un retour beaucoup plus normal que celui de l’année précédente négativement influencée par la crise de la Covid-19. La descente de terrain effectuée dans les structures d’enseignement public de la ville capitale a permis au ministre de tutelle et à sa forte délégation d’apprécier les conditions dans lesquelles cette reprise des cours qui doit obéir au protocole sanitaire s’est faite.

Le Ministre  de l’Enseignement, préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU a fait la ronde de quelques établissements publics de Brazzaville sud et nord pour se rendre compte de l’effectivité de la rentrée des classes.

La descente qui l’a permis de visiter à tour de rôle l’école primaire de la Glacière, l’école primaire de Kintélé fleuve, le Centre préscolaire et le lycée de Ngamakosso, le CEG Antonio Agostino Néto, le CEG Leyet Gaboka  ainsi que le Centre préscolaire, le primaire et le CEG de la Poste, visait non seulement à se rendre compte du niveau de mobilisation des élèves dans les écoles, mais aussi pour s’assurer de la présence des enseignants dans lesdites écoles.

En bon pédagogue et parent d’élèves, le Ministre,  accompagné d’une forte délégation composée, entre autres, du préfet de Brazzaville, des représentants du parlement, des partenaires à l’éducation, est allé encourager les élèves en les édifiant sur la place stratégique l’école dans la réussite d’une vie.

Une descente au terme de laquelle le ministre a exprimé son satisfecit au regard du bon climat qui a régné dans l’ensemble établissements du pays: «La tournée de ce matin manifeste l’effectivité de la rentrée des classes 2021-2022 que nous avons voulu placer sous le signe de l’effectivité, effectivité que nous avons constaté tous ensemble ce matin », a-t-il indiqué.

Une rentrée format Covid-19 !  

La reprise des cours qui est aussi soumise à l’observance d’un certain nombre des mesures édictées par le gouvernement contraint les établissements scolaires à mieux s’organiser pour éviter de faire de l’école un foyer de propagation de la Covid-19 en république du Congo.

Le Ministre Jean-Luc MOUTHOU face à la presse

Dans le but d’accentuer la mobilisation du personnel enseignant autour du vaccin contre la Covid-19, comme recommandé par la coordination de la gestion de cette crise sanitaire qui ne cesse de faire des victimes dans le monde, le Ministre Jean-Luc MOUTHOU qui a récemment lancé les « Samedis de la vaccination » s’est réjoui de la forte mobilisation qui se fait autour de l’initiative.

« Les samedis de la vaccination que nous avons initiés  récemment  est encore d’actualité. Le constat fait est que la mobilisation est forte auprès du corps enseignant, de l’administration et auprès de tous ceux qui de près ou de loin participent à la vie de notre système éducatif.  Nous avons de très bons retours dans les départements  et il n’y a pas de doutes que la Covid-19 ne trouvera pas son passage par notre système éducatif. Nous y mettons tous les variants nécessaires de manière à pouvoir freiner l’avancée de cette pandémie dans notre pays », a-t-il renchéri.

Un premier test réussi pour Jean-Luc MOUTHOU ?

Comme il a su réussir son premier test sur l’organisation des examens et concours de l’année écoulée, le nouveau ministre de l’Enseignement, préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, a tenu le pari d’une rentrée scolaire réussie malgré les menaces de grève qui planaient.

En effet, le ministre de tutelle a su discuter avec les membres de la Coordination des diplômés des écoles professionnelles de l’enseignement (CDEPE) et trouver des solutions adaptées aux nombreuses revendications des enseignants volontaires qui avaient lancé le 30 septembre dernier un avis de grève dont l’observance par les enseignants concernés aurait eu un impact négatif sur la rentrée des scolaire 2021-2022.

« Nous avons eu quelques incompréhensions avec ces différents corps et leurs syndicats. Nous avons discuté ensemble et nous sommes tombés d’accord pour que la rentrée soit effective ce matin puisque nous avons observé et honoré le cahier de charge qui nous a été soumis à leur avantage », a détaillé le ministre.  

A ce sujet, le Ministre a souligné l’importante  place qu’occupent les plateformes syndicales, qu’il a qualifiées de « partenaires importants du système éducatif national», et à travers elles l’ensemble des enseignants volontaires.

« A l’heure où on parle du déficit criard en personnel enseignant et administratif du système éducatif de notre pays, le personnel communautaire, les enseignants bénévoles, prestataires et vacataires sont un pont très important ». Profitant de cette occasion, le ministre a salué l’engagement, le travail et tous les efforts que consacrent ces derniers au sein des établissements pour l’éducation et la formation des enfants.

A noter que outre l’ouverture des nouveaux établissements et la réhabilitation de d’autres cette année, le MEPPSA a entrepris des travaux visant à renforcer le dispositif sécuritaire dans les établissements scolaires jugés trop perméables comme c’était le cas pour le lycée Antonio Agostino Néto de Talangai.  

Photo1 : Les élèves du collège le premier jour de la rentrée des classes

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »