Education

CONGO/ÉDUCATION: LA BANQUE MONDIALE SOULIGNE LA NÉCESSITÉ D’ACCÉLÉRER LA MISE EN ŒUVRE DU PRAASED

« Nous en avons parlé et nous allons poursuivre ces discussions tout au long de ma mission de travail ici pour voir quels sont les facteurs sur lesquels il faut s’appuyer pour améliorer la qualité de l’éducation au Congo. Cela revêt une importance capitale parce que c’est non seulement un droit pour les citoyens, mais aussi c’est important pour la croissance économique, la productivité et la reprise de la croissance au Congo.

Le  Directeur sectoriel de l’éducation de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Hilal DUNDAR a évoqué, le jeudi 17 février 2022 à Brazzaville,  la nécessité d’accélérer la mise en œuvre du Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (PRAASED). C’est au sortir d’un entretien qu’il a eu avec le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU que ce cadre  des Nations unies a émis le souhait de voir les choses avancer pour ce projet qui tend vers la fin.

L’échange qui a porté sur le partenariat entre ce département ministériel et la banque mondiale a permis au Ministre Jean-Luc MOUTHOU et Hilal DUNDAR d’évoquer les questions éducatives sur lesquelles cette institution des Nations Unies travaille en étroite collaboration avec le ministère de manière à contribuer efficacement à l’amélioration de la qualité du système éducatif congolais.

La poursuite de la mise en œuvre du Projet Praased dont la clôture devrait initialement intervenir en juin prochain a fait partie des points forts autour desquels la discussion a tourné. Discussion au cours de laquelle les deux personnalités se sont penchées en faveur de l’accélération de la mise en œuvre dudit projet.

« Nous avons discuté de la mise en œuvre du Praased qui vise l’amélioration de la qualité de l’éducation et l’accès à une éducation de qualité. Ce projet va se terminer cette année et nous avons échangé sur les mécanismes d’accélérations de la mise en œuvre du projet  de manière à atteindre les résultats escomptés.», a détaillé Hilal DUNDAR.

Au cours de cet entretien, les deux hommes ont également échangé sur les actions futures, notamment sur la vision du gouvernement pour la promotion d’une éducation de qualité pour tous au Congo. « Nous en avons parlé et nous allons poursuivre ces discussions tout au long de ma mission de travail ici pour voir quels sont les facteurs sur lesquels il faut s’appuyer pour améliorer la qualité de l’éducation au Congo. Cela revêt une importance capitale parce que c’est non seulement un droit pour les citoyens, mais aussi c’est important pour la croissance économique, la productivité et la reprise de la croissance au Congo. », a indiqué le Directeur sectoriel de l’éducation de la Banque mondiale.

L’hôte du ministre en charge de l’enseignement préscolaire a exprimé son satisfecit au regard de l’assurance qu’il a reçu du patron de ce département ministériel sur la nécessité d’accélérer la mise en œuvre du projet en cours et sur l’engament du gouvernement en faveur de la réforme du système éducatif national dans le futur. Sur le premier point il convient de noter que l’unité de coordination du projet avait plaidé en faveur d’une rallonge de la date de clôture du Praased afin de permettre l’unité de coordination dudit projet de réaliser l’ensemble de ses  activités.   

Photo : Le Directeur sectoriel de l’éducation de la Banque mondiale au sortir de son échange avec le Ministre

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com 

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »