Education

CONGO/ÉDUCATION: 577 CANDIDATS PASSENT LES ÉPREUVES DU CONCOURS D’ENTRÉE AU LYCÉE D’EXCELLENCE

« Ces lycées sont l’expression manifeste du président de la République, chef de l’Etat, de donner une nouvelle table de formation à la jeunesse congolaise. C’est une vraie opportunité pour les meilleurs élèves de notre pays de pouvoir bénéficier du meilleur accompagnement possible de l’Etat depuis la classe de 6è jusqu’en terminale », a indiqué le ministre.

Les épreuves du concours d’entrée dans les lycées d’excellence de Mbounda et d’Oyo ont été lancées le lundi 9  aout 2022. Un total de 577 jeunes élèves nouvellement  admis au Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE) dont l’âge n’excède pas 12 ans, à affrontent ces épreuves sur l’ensemble du territoire national. Douzième session depuis l’ouverture de ces deux établissements d’enseignement général en 2010, les épreuves du concours ont été lancées à Brazzaville par le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU.

Lancé par l’épreuve des mathématiques, le concours d’entrée dans ces écoles, auxquelles n’ont accès que les meilleurs élèves de chaque session, ne s’organise qu’en un jour. Les candidats sont invités à donner le meilleur d’eux-mêmes pour espérer non seulement atteindre la moyenne d’admission requise mais aussi faire partie des premiers meilleurs de cette grande bataille intellectuelle.

Ils sont 577 candidats inscrits dont 276 filles à se discuter les 130 places disponibles. En dehors des mathématiques, les élèves vont passer les épreuves de dictée et questions, d’expression écrite et de questions de cours. Quatre épreuves à affronter pour arracher le ticket d’entrée dans l’un de ces deux lycées d’excellence où seront envoyés 65 élèves.

Dernier d’une longue série des examens et concours de l’année organisé par le ministère en charge de l’enseignement général, la bonne tenue du concours d’entrée aux lycées d’excellence a été bien appréciée par le ministre en charge de l’enseignement général.

Un heureux aboutissement d’un long processus débuté par l’organisation du CEPE en début juin 2022. Sur la bonne tenue de ce concours et sur les conditions de vie des enfants dans ces établissements, le ministre s’est voulu rassurant : « L’organisation est quasi parfaite dans les douze départements où les  épreuves ont été lancées ce matin. C’est à cœur joie que les parents nous confient les enfants parce qu’ils ont les garantis de ce qu’ils seront pris en charge sur le plan de l’éducation, de la formation,  de la nutrition  et de la santé», a précisé Jean-Luc MOUTHOU.

Le Ministre et sa délégation lors du lancement des épreuves

Les lycées d’excellence intègrent le parcours scolaire partant de la classe de 6ème à la classe de terminale. L’enfant y accède son succès au Certificat d’études primaires élémentaires(CEPE) et au concours d’entrée auxdits établissements et en sort après son succès au baccalauréat.

L’éligibilité au concours est soumise à plusieurs critères dont celui relatif à l’âge du candidat et sa performance. Le candidat doit être âgé d’au moins 12 ans au jour de l’examen et son admission n’est possible que s’il obtient une moyenne supérieure ou égale à 12 puis faire partie des 10 premiers de son département.

Créés dans le but de former l’élite de demain, les lycées d’excellence ont été présentés comme une véritable opportunité mise à la portée de la jeunesse du pays. « Ces lycées sont  l’expression manifeste du président de la République, chef de l’Etat, de donner une nouvelle table de formation à la jeunesse congolaise. C’est une vraie opportunité pour les meilleurs élèves de notre pays de pouvoir bénéficier du meilleur accompagnement possible de l’Etat depuis la classe de 6è jusqu’en terminale », a indiqué le ministre.

Comment accéder aux lycées interdépartementaux du pays?

A côtés des deux lycées d’excellence pour lesquels l’engouement des enfants à vouloir les intégrer se manifeste par la participation massive au concours, le gouvernement de la République avait décidé de créer quatre lycées interdépartementaux pour envoyer les meilleurs élèves qui des collèges du pays après leur succès au Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Les modalités d’entrée dans les lycées interdépartementaux ne sont pas les mêmes que celles  des lycées d’excellence. Si l’accès aux lycées d’excellence passe par voie de concours avec des quotas bien connus d’avance, dans lycées interdépartementaux l’entrée est conditionnée par l’obtention BEPC avec une moyenne d’admission supérieure ou égale à 12 sur 20.   Si au niveau des lycées d’excellence le quota est de 130 élèves chaque année dont 120 places réservées aux nationaux et 10 pour les ressortissants de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale(CEMAC), dans les lycées interdépartementaux, le quota est fonction de la capacité d’accueil de chaque établissement.

Photo 1 : Les candidats après le lancement des épreuves

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp: +242 06954 43 25

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »