CONGO/DROITS DE L’HOMME : LA CNDH SE DOTE D’UNE PLATEFORME DE MONITORING - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO/DROITS DE L’HOMME : LA CNDH SE DOTE D’UNE PLATEFORME DE MONITORING

La Commission Nationale des droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec le plan universel du développement a organisé, le jeudi 28 janvier 2021 à Brazzaville, un atelier de présentation de la plateforme de monitoring des droits de l’Homme. La rencontre marquant le lancement officiel de cette plateforme de monitoring de l’examen périodique universel (EPU) couplée à la formation du personnel à l’utilisation de cet outil de suivi des droits humains au Congo a été ouverte par Valère Gabriel ETEKA-YEMET, Président de la CNDH en présence d’Emma NGOUAN ANOU, représentante Adjointe du Programme des Nations Unies pour le Développement.

Article écrit avec Gad TATY, journaliste stagiaire

La CNDH a lancé sa plateforme de monitoring des droits de l’Homme en République du Congo. Présenté comme un instrument très indispensable de suivi de la promotion et de la protection des droits humains au Congo, cette plateforme favorisera  la mise en de  œuvre de l’Examen périodique universel et d’autres mécanismes de revue institués par les traités et conventions internationaux de protection des droits humains et des appuis techniques en cette période de Covid-19.

Institution nationale faisant partie de l’architecture constitutionnelle  de la république du Congo, la Commission Nationale des Droits de l’Homme, dont la principale mission est la promotion et la protection des droits humains dans le pays s’est doté de cet outil  qui se veut un forum de consultation, de dialogue entre les citoyens, les pouvoirs publics et  la société civile.

Dans son mot de circonstance, le Président de la CNDH, Valère Gabriel ETEKA-YEMET  a insisté sur  l’importance de cet espace dédié aux questions des droits humains : «  La CNDH met cette plateforme de Monitoring de suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’EPU à la disposition de tous les ministères, de toutes les institutions de la république et la société civile œuvrant dans le domaine de droit de l’homme. Elle est un précieux outil de travail et un important centre de documentation électronique qui implique  les ministères, les institutions et  la société civile ».

Photo de famille

La plateforme se veut également un centre de documentation et d’informations sur la situation réelle des droits de l’homme au Congo pour les chercheurs, la communauté internationale et les partenaires du pays.

S’adressant aux  des points focaux qui auront à jouer le rôle de documentalistes et archivistes de la plateforme, le Président de la CNDH a souligné la grande  responsabilité qu’ils auront à assumer de manière « A présenter à la communauté internationale et à tous nos partenaires, faits et statistiques à l’appui, la nouvelle république du Congo où les droits de l’homme sont respectés et protégés ». 

La représentante adjointe du PNUD, Emma NGOUAN ANOU a pour sa part relevé  l’importance du monitoring dans la promotion des droits humains : « La question des droits de l’homme nous concerne tous, détenteur de droits comme porteur d’obligations. C’est pourquoi, le gouvernement congolais devrait renforcer sa stratégie pour la dynamisation du suivi et l’inclusivité des parties prenantes » avant de réaffirmer l’engagement du PNUD à  accompagner, dans ce domaine,  les efforts des institutions nationalescongolaises dans la mise en œuvre du plan national de développement.

A cette cérémonie de lancement et de formation des points focaux à l’utilisation de la plateforme suivra un autre séminaire, a-t-on appris. Le Président de la CNDH a en substance indiqué que ce séminaire sera d’une importance capitale au regard de l’obligation de respecter et protéger les droits de l’homme dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire et de l’application des mesure barrières décrétées par le gouvernement. Il s’agit d’une formation que l’organe de promotion et de protection des droits humains  va organiser à l’intention de la force publique ( la police, la gendarmerie et l’armée) du département de Brazzaville  sur le thème « Force publique et Droit de l’Homme ». Une initiative qui s’étendra dans d’autres départements du pays.

Photo : 1 : Le Présidium de la cérémonie de lancement

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top