CONGO / DROITS DE L’ENFANT: DES EFFORTS RESTENT A FAIRE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO / DROITS DE L’ENFANT: DES EFFORTS RESTENT A FAIRE

La république du Congo a célébré, le jeudi 21 novembre 2019, le 30ème  anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant. Organisée en partenariat avec l’Unicef Congo, la  commémoration patronnée par le premier ministre Clément MOUAMBA,  a permis de dresser le bilan des années écoulées et de projeter l’avenir sur la question du respect de ces droits au Congo.

Ratifiée en 1993 par la république du Congo, la Convention relative aux Droits de l’Enfant a permis, dans sa mise en application,  de mettre en place des politiques nationales avec des budgets nationaux qui mettent à priori le secteur social, des budgets centrés sur les enfants  donnant lieu entre autres à l’augmentation du nombre de survies d’enfants, l’accès à l’eau potable, le nombre important d’enfants scolarisés, nourris, protégés et la participation d’un grand nombre d’enfants  dans la prise  de décisions qui affectent leur vie. Le rapport relatif à la mise en œuvre de cette convention au Congo a été présenté par Christian Roch MABIALA, Directeur des affaires sociales au Ministère des affaires sociales et de l’action humanitaire.

La célébration de ce 30ème anniversaire à Brazzaville a été une occasion pour les autorités de passer en revue les avancées réalisées et les faiblesses constatées dans la protection et la défense des droits de l’enfant. Dans une salle archicomble, où la présence des enfants de toutes les conditions était très remarquée, les interventions ont été orientées vers la recherche d’un renforcement des actions au profit de la défense de ces droits, nonobstant les progrès déjà réalisés.

A l’heure du bilan des 30 ans antérieurs, Micaela Marques de SOUZA, Représentante de l’Unicef au Congo  a inviter les parties prenantes à regarder vers l’avenir et à se mettre à l’écoute des désirs et préoccupations des enfants pour chercher ensemble avec eux les solutions idoines : « Engageons-nous non seulement à écouter les enfants et les jeunes , mais aussi à travailler à leurs côtés pour mettre en œuvre les changements auxquels ils aspirent. Car les enfants ne sont pas seulement des sujets de droits, mais aussi des agents du changement. Au Congo, nous avons les opportunités d’accélérer la réalisation des droits des enfants. Il est nécessaire de produire davantage de données , de déployer à plus grande échelle des solutions et des interventions éprouvées, d’augmenter plus de ressources, d’impliquer les plus jeunes dans la Co-création de solutions et d’appliquer les principes d’équité et d’égalité des genres dans les activités de programmation ».

Félicitant tous ceux qui œuvrent pour la promotion des droits de l’enfant au Congo dont  les efforts fournis ont permis d’élaborer un nouveau programme qui tient compte des Objectifs de Développement Durable, du plan stratégique de l’Unicef 2018-2022, des priorités du nouveau Plan National de Développement 2028-2022 ; des effets de l’Undaf ainsi que d’autres documents clés tels que l’agenda 2063 pour l’Afrique,  Suze Percy FILIPPINI , Coordinatrice adjointe des agences du système des Nations Unies a réaffirmé l’engagement des Nations Unies a appuyer les efforts du gouvernement en faveur de  la mise en œuvre de la convention relative aux droits des enfants à l’échelle nationale. « L’équipe de pays des Nations Unies, ne ménagera aucun effort pour continuer de mobiliser, de façon significative, l’expertise de haut niveau et les partenaires techniques et financiers, le secteur privé y compris les ONG, pour accompagner les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des politiques favorables à la promotion et la réalisation  des droits de l’Homme en général et celle des droits des enfants en particulier ».

Pour Jonathan GUINA, secrétaire général du parlement des enfants du Congo, les efforts fournis jusqu’ici ne comblent pas toutes les attentes des enfants. Il a souligné la nécessité pour les enfants du Congo de revendiquer leurs droits dans le souci d’améliorer leurs conditions de vie sociale, éducative et sanitaire dont ces droits sont encore  qualifiés de rêves  pour les enfants autochtones, les enfants vivants avec handicaps et d’autres enfants victimes de discriminations, de violences et des situations  qui détériorent leurs existences.  Sur cette lancée revendicative, Jonathan GUINA a annoncé l’organisation le 30 novembre prochain d’une marche des enfants pour laquelle il a sollicité auprès du Premier ministre l’accueil de la délégation. Une demande favorablement accueillie par Clément MOUAMBA, qui a rassuré les enfants qu’ils seront reçus à bras ouverts à la primature.

Photo : Vue des enfants lors de la célébration

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top