Société

CONGO/DISPARITION : LE SÉNAT CLÔTURE SA DOUZIÈME SESSION ORDINAIRE DANS LA DOULEUR

La disparition du Président de la Commission affaires juridiques administratives du Sénat Jean-Pierre MANOUKOU-KOUBA, décédé le lundi 2 août 2021 à Brazzaville a constitué le triste et angoissant événement survenu au cours de la douzième session ordinaire de la chambre haute du parlement congolais. La clôture de cette session intervenue un jour avant la date de l’inhumation de l’illustre disparu était teintée d’une ambiance morose accentuée par les mots d’hommage du Président du Sénat, Pierre NGOLO.

Pochettes en mains pour  tenter de retenir les larmes pour les uns et visages couchés pour ne pas laisser transparaitre l’angoisse, l’émoi et tristesse pour les autres, tel est l’atmosphère qui a régné dans l’hémicycle lors de la clôture de la douzième session ordinaire du Sénat.

Ce climat de stupeur s’est particulièrement accentué lors de la lecture de l’hommage du Président du Sénat  à l’endroit du désormais feu Vénérable Jean-Pierre MANOUKOU KOUBA. Nombreux sont les Sénateurs qui n’ont pas pu retenir leurs larmes à l’écoute du très touchant message de Pierre NGOLO.

D’une voix alourdie par la douleur provoquée par la perte de son collègue et camarade et usant des termes affectifs qui traduisent les bonnes relations de travail, de fraternité et d’amitié qui le liait à l’illustre disparu, le Président du Sénat a promis honorer de la meilleure manière qui soit la mémoire du feu président de la Commission affaires juridiques et administratives du Sénat.

« Mon cher ami, mon très cher frère, toi qui a résolu de nous abandonner sans donner le moindre signal de rupture, laissant de fait un grand vide, un vide difficile à combler tant au niveau du Sénat qu’au sein de notre famille politique, sache que nous ne t’oublierons jamais. De la meilleure manière, nous honorerons ta mémoire, en cultivant les valeurs du travail, du  dialogue, de la pondération, de l’humilité et de la discipline auxquelles tu es resté attaché toute ta vie ».

En effet, le décès du vénérable Jean-Pierre MANOUKOU KOUBA est  intervenu dans la nuit du lundi 2 août contre toutes attentes pour ses collègues Sénateurs avec qui il a participé, le même lundi, à la plénière consacrée à la présentation par le Ministre en charge des Finances  du projet  à loi de finances rectificatif 2021. Sa disparition constitue une énorme perte aussi bien pour sa famille biologique, le Sénat que pour le PCT, parti au sein duquel il faisait partie des grandes figures.

Par ailleurs, le Sénat a autorisé pour la 25ème  fois la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en république du Congo. Cette affaire fait partie des 11 affaires traitées, au cours de cette douzième session, par la chambre haute sur les 17  inscrites.

Photo: Les Sénateurs lors de la clôture de la douzième session

Contacts de notre rédaction : gcm.rédaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    JRK

    3 septembre 2021 at 11h46

    g

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »