Politique

CONGO : UN DERNIER HOMMAGE AUX COULEURS DU PARTI MCDDI POUR JOSEPH LOCAUD KINKONDA

Le Secrétaire chargé de la communication du Mouvement Congolais pour la Démocratie et le développement Intégral (MCDDI) arraché à l’affection de ses  familles biologique et politique le 16 septembre 2019, a eu droit à un hommage en grandes pompes le samedi 28 septembre , en présence d’Euloge Landry KOLELAS, Président du parti, des cadres du parti et plusieurs dizaines de militants de la base venus conduire  à sa derrière demeure celui qu’ils appelaient affectueusement Djo Loc.

Au siège du parti situé à Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, un des fiefs du parti, l’émotion se mêlait à la consternation. Des parents et militants du partis inconsolables, des pleurs, plusieurs images des plus tristes ont assombri le siège du parti. Le blanc des dizaines de drapeaux du parti du soleil levant (le logo du parti) n’ont pas suffit à illuminer ce sanctuaire du MCDDI, le parti crée par l’illustre Bernard KOLELAS, tant l’atmosphère du jour était des plus lourdes.

Une minute de silence pour commencer le programme, le dépôt de l’étendard du parti, puis la lecture de l’oraison funèbre par M. KANGOU, qui a retracé le parcours social de l’homme, son cursus scolaire et universitaire (en URSS et en Corée du Nord), et son activisme au sein de l’UJSC, l’Union de la Jeunesse socialiste congolaise, le mouvement de jeunesse du Parti Congolais du Travail, à l’époque du parti unique. Sans oublier sa carrière politique au sein du MCDDI. Ici, l’orateur a salué la mémoire d’un fervent militant. La carrière professionnelle  elle aussi n’était en reste : Directeur au Secrétariat  général de l’Assemblée Nationale, attaché socio culturel  et de réhabilitation des infrastructures communes de base de 2012 à 2016.

Mais au delà de la présentation de l’homme, l’oraison funèbre, c’était aussi des mots chargés de douleurs : « …notre douleur est vive, notre peine est très grande et notre chagrin  sans description  avec la disparition  du frère Joseph Locaud KINKONDA Djo Loc (…) le 9 septembre 2019 nous nous sommes réunis ici dans le cadre de la Commission d’organisation des activités publiques du parti. Il m’a dit  au sortir de cette réunion, sourire aux lèvres : « petit frère, moi je ne t’aime pas ! Et il m’a tendu un  billet de 500 francs pour mon déplacement » , je ne pouvais soupçonner que c’était là son dernier geste de magnanimité à mon égard ».

Notons qu’après de recueillement  de la famille, des délégués  des partis de la majorité présidentielle dont est membre le MCDDI, la dépouille de Joseph LOCAUD KINKONDA a eu droit par la suite à un office religieux au poste de l’Eglise salutiste des Plateau des 15 ans , avant l’enterrement dans un cimetière privé de Brazzaville.

Joseph LOCAUD KINKONDA et le parti

Le militantisme du disparu remonte au début des années 1990 dans le quartier Moukoundzi Ngouaka, dans l’arrondissement Makélékélé. Celui qui assurait la modération lors des grands meetings du parti  va gravir très vite les échelons pour devenir de 1995 à 1997 Secrétaire du Bureau  du Conseil de Makélékélé. Il deviendra  par la suite Directeur du cabinet  politique du Secrétaire à la communication  et porte parole du parti avant d’assumer les fonctions de co modérateur des meetings de l’Alliance des partis de la majorité. Joseph LOCAUD KINKONDA a par ailleurs  été initiateur  de la dynamique « Touche pas à mon Président » lors de la campagne pour le référendum pour le changement ou non de la constitution en  2015. Celui qui a quitté la terre des hommes à seulement 63 ans a occupé jusqu’à sa mort les fonctions de Secrétaire à la communication du MCDDI.

Photo : Les drapeaux du MCDDI autour du corbillard, honorant la dépouille de  Joseph LOCAUD KINKONDA au siège du parti (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top