Environnement

CONGO/COVID-19: UN PLAN DE GESTION DES DÉCHETS BIOMÉDICAUX POUR LIMITER LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

Les parties prenantes au Projet de riposte d’urgence au Covid-19 (PRUC-19) planchent sur la validation du Plan de gestion des déchets biomédicaux en république du Congo. L’atelier dont les travaux ont débuté le mardi 25 janvier 2022 à Brazzaville permettra aux participants d’apporter les amendements nécessaires au document dudit plan en vue de le valider.

Elaboré par le Ministère en charge de la santé, par le biais du Projet d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies, dans sa phase IV (REDISSE IV) dans le but de doter le pays d’un plan qui vise à assurer une gestion durable des déchets biomédicaux, le plan de gestion des déchets biomédicaux est dans sa phase de finalisation.

L’atelier de validation permettra aux participants venus de plusieurs  structures en charge des questions d’hygiène, d’environnement et de santé de finaliser le document de ce plan qui vise à mettre en place des systèmes viables au plan environnemental et social, susceptibles de garantir un environnement sain et propre.

C’est à l’effet de discuter, d’amender et de contribuer efficacement à la finalisation en vue de la validation dudit document que les parties prenantes examinent les six principaux axes  identifiés pour atteindre les objectifs globaux.

Il s’agit du « Renforcement du cadre institutionnel, organisationnel et juridique de la gestion des déchets biomédicaux; renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la gestion des déchets biomédicaux; acquisition des équipements appropriés pour une gestion efficace et durable des déchets biomédicaux ; renforcement du système d’assainissement dans les formations sanitaires ; susciter et appuyer les initiatives privées dans la gestion des déchets biomédicaux ; assurer le contrôle et le suivi de la mise en œuvre du Plan de gestion des déchets biomédicaux  et adaptées au contexte du Congo. » , a énuméré Mme ADOU Née NGAPI Gabrielle Cornelie, Responsable Violences basées sur le genre, EAS/HS du projet PRUC-19.

Le plan est initié pour mieux faire face aux risques potentiels liés à la production des déchets issus de la mise en œuvre du projet PRUC-19 au Congo. Le document présenté comme un outil stratégique de gestion des déchets biomédicaux au Congo fait le point sur la situation du profil sanitaire de la république du Congo, identifie les différentes étapes de gestion, les besoins en investissement spécifiques et en renforcement des capacités ainsi que les mécanismes de coordination et de suivi.  

A l’issue des travaux qui prendront fin le mercredi 26 janvier, les participants sortiront le document final de ce plan dont le budget de la mise en œuvre prévue pour une durée de trois ans  est estimé à 246.000.000 francs CFA.

Photo : Vue des participants à l’atelier (Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »