COVID-19

CONGO/COVID-19: LE SÉNAT INVITE LES CONGOLAIS À PRENDRE AU SÉRIEUX L’IMPERATIF DE PROTECTION SANITAIRE

Le Président du Sénat, Pierre NGOLO a interpellé la responsabilité des citoyens congolais face au risque que fait courir la Covid-19 à l’ensemble de la population et à ne pas naviguer à contre-courant de la campagne de vaccination contre cette pandémie. L’invite a été faite le mardi 7 septembre 2021 à Brazzaville lors de la clôture des travaux de la 14ème session extraordinaire du Sénat.

Ne plus entretenir le doute sur l’existence de la maladie, la fiabilité des vaccins et la nécessité de se mobiliser en faveur de la campagne de vaccination contre la Covid-19 a constitué l’essentiel de l’invite du président de la chambre haute du parlement congolais à l’endroit des citoyens.

Dans son discours de clôture des travaux de cette 14ème session extraordinaire le Président du Sénat, Pierre NGOLO a appelé les congolaises et congolais à faire preuve de responsabilité face à la crise de la Covid-19 et à ne pas prendre à la légère cette crise  pour laquelle les grandes puissances du monde s’affairent à protéger les populations contre la menace que constitue cette pandémie. « La responsabilité des citoyens est vivement interpellée d’autant plus que la gravité du risque que nous fait courir le coronavirus n’autorise pas l’insouciance qu’affichent certains de nos compatriotes ».

Pour lui, les congolais devraient avoir une lecture plus objective de cette situation pour laquelle les nations les plus développées manifestent leur générosité en aidant le Congo et d’autres pays  moins nantis à obtenir des vaccins. « Il n’y a pas de raison que les démunis que nous sommes, objectivement exposés et fragiles, ne prenions pas au sérieux l’impératif de protection sanitaire », a-t-il indiqué.

Il a invité les citoyens à se mobiliser massivement pour la vaccination, en respectant les mesures édictées sans se « Laisser influencés par l’intox des réseaux  sociaux qui font plus la promotion du vice que de la vertu ».

Les Sénateurs lors de la  clôture de la session

Face à la faible mobilisation pour la vaccination, le Président du Sénat  a invité le gouvernement de la république à tirer tous les enseignements des limites constatées dans la sensibilisation sur la vaccination, dans le contrôle des transports en commun, des bus municipaux, ainsi que dans le contrôle de certains bars VIP. Il a aussi invité les parlementaires et les élus locaux à jouer leur partition dans la sensibilisation.

Par ailleurs, le Sénat a traité deux affaires au cours de cette session extraordinaire. Il s’est agi du projet de loi autorisant la prorogation, pour la 26ème fois, de l’état d’urgence sanitaire en république du Congo et le débat d’orientation budgétaire. Sur ce dernier point, la chambre haute a eu un échange édifiant sur les prévisions macroéconomiques et budgétaires des trois prochaines années. Celle-ci crédibilisent les hypothèses retenues qui ciblent bien et confortent les secteurs disposés à accroitre l’essor de notre économie congolaise, malgré les incertitudes qui caractérisent la crise sanitaire, selon le Président du Sénat.

Dans le souci de voir le Budget 2022 élaboré en tenant compte de la situation réelle du pays et des préoccupations prioritaires des populations, le Sénat a formulé plusieurs recommandations à l’endroit du gouvernement. Des recommandations liées, entre autres,  au paiement régulier des  pensions des retraités à l’instar de la paie des salaires des fonctionnaires ;  le paiement régulier des bourses des étudiants ; l’atteinte de l’objectif zéro exonération exceptionnelle, conformément à la disposition prévue dans les lois de finances de 2019,2020 et 2021.

Photo1 : Le Président du Sénat.

Contacts de notre rédaction: gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »