CONGO : COLLECTE DE FONDS ET DOTATIONS DIVERSES POUR LES FEMMES PRODUTRICES AGRICOLES - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : COLLECTE DE FONDS ET DOTATIONS DIVERSES POUR LES FEMMES PRODUTRICES AGRICOLES

Reconnaitre la place de la  femme rurale congolaise dans le développement agricole, social et économique dans le but  favoriser son autonomisation, tel est l’objectif affiché à la célébration de la journée mondiale de la femme rurale le lundi 15 octobre 2018. Célébrée à  Brazzaville sous le thème : « défis et opportunités de l’agriculture résiliente au climat pour légalité et l’autonomisation des femmes et filles rurales », cette journée qui rentre dans le cadre des activités de la semaine de l’Alimentation, vise à favoriser l’autonomisation des femmes et filles rurales.

Un jour après la tenue d’une marche sportive en soutien aux  maraichers qui voient se réduire progressivement les terrains favorables au développement de leurs activités, cette célébration a   focalisé son attention sur  l’immense rôle que joue la femme rurale dans le développement agricole, social, économique partout dans le monde.  Un moment capital  pour les maraichères et maraichers congolais  de mettre sur la sellette la question relative à la préservation des ceintures maraichères urbaines de Brazzaville, le Congo.                                                                                                                                                                                                             Cet évènement a été célébré sous a forme d’une exposition de produits agricoles de femmes rurales qui s’est déroulé au gymnase Nicole OBA situé à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville.

Plusieurs membres du gouvernement parmi lesquels la ministre de la promotion de la femme, Ines Nefer Bertille INGANI, ont visité les stands des femmes producteurs. On pouvait voir sur ces stands des légumes fruits et feuilles, des produits de l’artisanat, des produits de l’agro-industrie, des produits de la médecine alternative réalisée par des femmes,  bref la liste n’est pas exhaustive. Certains ministres se sont du reste offert le plaisir de déguster  quelques produits de ces braves femmes.

Collecte de fonds et remisse de kits agricoles aux femmes   

Il est a noter que los de cette cérémonie, il a été procédé à la remise de kits agricoles a cinq groupement de femmes. Ces kits étaient composés de brouettes, d’arrosoirs, de gants, de bottes, de houes, de matériel de pulvérisation, etc.  Il s’agit des groupements suivants :   le groupement  « ciel et terre » en collaboration avec le groupement Dieu « créa »,  le groupement ‘’ l’union fait la force’’, le groupement ‘’Talangai actif’’ le groupement ‘’la différence’’ et enfin  le groupement Bâna mayi’’.  Par ailleurs, les membres du gouvernement conduits par Henri DJOMBO,  ministre d’Etat, ministre de l’agriculture  ont-ils lancé une collecte de fonds  en faveurs des femmes.    Madame ANGONGA LETSAKA du groupement « l’union fait la force »  a signifié    cette journée  « est très significative car c’est un  moyen par lequel nous pouvons nous exprimer au travers de ce que nous produisons ». Elle a du reste   à exprimer une véritable reconnaissance à l’endroit du gouvernement car la dernière fois qu’elle a reçu des kits remonte avant 1997 – 1998. Elle a promis en faire bon usage.

De leur côté, les autorités présentes sur place ont salué le travail fait par les femmes rurales. C’est le cas du  Maire de Talangaï  de Privat Frédéric NDEKE qui se propose : «  d’accompagner de soutenir et  d’encourager les femmes car elles sont les principales productrices dans les zones rurales  ainsi, ces moments doivent donc être  des grands moments de réflexion, de concentration, d’échange d’expérience (…) comme nous le faisons présentement »

Notons enfin qu’au départ, cette journée était déjà célèbre de par le monde avant d’être officiellement observée par l’ONU en 2008 sous ‘’journée internationale des femmes paysannes’’  ce n’est qu’en 2012 qu’elle est devenue ‘’  journée internationale des femmes rurales’’. Elle vise alors rendre la femme autonomeL’édition 2018  a été réalisé avec l’appui des agences du système des Nations Unies, notamment du PNUD et e la FAO.

Cet article a été rédigé avec Dan COOPER MOON, journaliste stagiaire

Photo 1 : Les femmes exposant devant leurs stands

Photo 2 : Les femmes présentant les kits agricoles reçus

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contact de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com; Tél et Whatsapp : 00242 06629 9 2 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top