CONGO : LE CAMP DU PEUPLE, UN CADRE DE REFLEXION POUR LES INTELLECTUELS

246

La dynamique Po na Ekolo (en langue Lingala), traduit en français par « Pour la cause du pays » , une plateforme née en 2015 dans le but de lutter contre les antivaleurs, a lancé le dimanche 26 août 2018 à Brazzaville Le Camp du Peuple, « un réservoir d’idées qui produit des analyses et des propositions sur les différents maux qui minent notre société en mettant au cœur la capital humain dans le processus de développement », a indiqué Fabius MBEH, le Coordonnateur de cet organe.

Le Camp du peuple, Think Tank se veut être un regroupement d’intellectuels congolais qui se fixe trois objectifs à savoir : Rassembler les intellectuels , les penseurs et les chercheurs , Proposer les réflexions et les pistes de solutions aux différents maux qui minent la société, accompagner les pouvoir publics dans l’accomplissement de leurs missions en général et son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO , le Président Congolais , «  dans son périple pour le bien être des citoyens et pour le développement de notre pays … » , a commenté Fabius MBEH.

Cette cérémonie de lancement a connu la présence de Digne Elvis OKOMBI TSALISSAN, Coordonnateur de la Plateforme Pona Ekolo au sein de laquelle le Camp du Peuple a été crée. Ce dernier a dit que «  Le Congo est en crise, et notre crise est avant tout une crise de valeurs. La corruption, la concussion et la fraude, mais aussi le tribalisme, le fanatisme, l’etho centrisme …nous devons faire preuve de  courage, de conviction, nous devons être à la hauteur des attentes de notre société et répondre à ces préoccupations. Nous devons bousculer les codes, rétablir les rêves, être des reformes ambitieux pour notre pays». Digne Elvis OKOMBI TSALISSAN qui par ailleurs reste convaincu que «  le plus grand héritage que l’homme peut léguer à son enfant ce n’est pas de l’argent, les maisons, les véhicules, mais la valeur conjuguée ».

Photo : Les participants lors de la cérémonie avec à gauche, Digne Elvis OKOMBI TSALISSAN ( Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *