Télécoms

CONGO/CAMEROUN : L’INTERCONNEXION A LA FIBRE OPTIQUE DES DEUX PAYS COMPLETEMENT ACHEVEE

L’interconnexion à la fibre optique entre le Congo et le Cameroun est complètement achevée. Ainsi s’est exprimé Frank SIOLO, Directeur du cabinet du ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique le jeudi 31 mars 2022 à Brazzaville. Ce dernier présidait la réunion du comité de pilotage du projet  Central African Backbone (CAB)

Article rédigé avec Francis MOUSSA

« …la construction du réseau d’interconnexion fibre optique entre  le Congo et le Cameroun  qui est complètement achevé  n’attend plus  que d’être réceptionné  par le gouvernement »,a indiqué le directeur de cabinet s’appuyant sur le contenu du rapport d’activités du projet qui  présente les différentes activités réalisées en 2021,  ce avant d’ajouter : «   le début des travaux pour l’inter connexion fibre optique du Congo et de la Centrafrique  et le processus pour la construction  du data center national ont été amorcés et cela va se poursuivre pour l’année 2022 ».

Des explications sur le retard dans la livraison de l’ouvrage

S’exprimant sur le dossier interconnexion Congo –Cameroun, Michel NGAKALA, Coordonnateur national du projet CAB a  étalé les raisons pour lesquelles les travaux  de cette interconnexion  complétement  achevés depuis juin 2021 ne sont toujours pas réceptionnés par le gouvernement, tout en rassurant  au passage que cette  question est en cours de traitement : « … il était prévu que l’on puisse faire une réception au premier trimestre 2022, mais pour faire une  réception dans des bonnes conditions il faut qu’il ait un délégataire c’est à dire une entreprise qui va gérer cette infrastructure. Tant qu’il n’y a pas cette entreprise là ,  il n’y aura personne pour faire la maintenance de cette ouvrage. Actuellement le dossier pour le recrutement des délégataires est au niveau du gouvernement, c’est en bonne voie et nous pensons que d’ici le trimestre prochain ces documents seront signés et à partir de là nous allons pouvoir faire la réception de l’ouvrage construit par nos partenaires chinois ».

Il est à noter , a renchéri Michel NGAKALA , que la pandémie à corona virus a engendré des retards dans l’exécution des travaux   : « comme tout projet , nous avons connu  des difficultés liées à la crise du Covid19 qui a duré 2 ans. Cela a créé des retards au niveau du matériel, cela a créé  du retard dans le retour des consultations de cabinet parce qu’il devait se rendre au pays pour compléter leurs études mais ils n’ont pas pu voyager parce que les aéroports ont été fermés , il a eu un retard dans la livraison des équipements  à Brazzaville ici , un retard de 3 à  4 mois  supplémentaires, on avait pas estimé ces retards là, du coup aujourd’hui on a un taux de  décaissement qui est plus faible que prévu ».

La finition de ces travaux pourrait intervenir d’ici décembre 2022, nonobstant le fait que la signature du contrat de construction du data center national soit estimée à mai 2022, alors que cette dernière est évaluée à une année de travaux selon les études, a-t-on appris.

Signalons que cette réunion du comité de pilotage avait à son ordre du jour l’adoption des documents de base du projet notamment le rapport d’activités pour l’année 2021, le programme d’activités et le budget annuel 2022 ainsi que le plan de passation des marchés pour l’année 2022.

Photo : Le Directeur du cabinet et le Coordonnateur du projet CAB lors de la cérémonie d’ouverture (Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction 

Téléphone et WhatsApp : 00242 06 512 54 97

Email : groupecongomedias@gmail.com  

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »