CONGO-BZV/SENAT : NEUVIEME SESSION ORDINAIRE, BEAUCOUP DE RECHAUFFE EN TERMES D’AFFAIRES AU PROGRAMME - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Politique

CONGO-BZV/SENAT : NEUVIEME SESSION ORDINAIRE, BEAUCOUP DE RECHAUFFE EN TERMES D’AFFAIRES AU PROGRAMME

Sur les 24 affaires inscrites à l’ordre du jour de la neuvième session ordinaire du Sénat, 17 sont d’anciennes affaires de la huitième session. Cette neuvième session a été ouverte le mardi 2 juin 2020 à Brazzaville, par Pierre NGOLO. Malgré le fait que le président de la chambre haute du parlement congolais, parlant du covid 19 salue l’investissement du personnel soignant et d’autres acteurs « sur le front de la lutte contre la pandémie », il est à constater qu’aucune des deux nouvelles  affaires n’a un rapport avec la santé ou la recherche biomédicale.

Affaire n°23, séance des questions orales au gouvernement avec débat, Affaire n°24, question d’actualité. C’est incontestablement à ces deux affaires que le covid 19 s’invitera au débat. Pour Pierre NGOLO, lors de cette session « Il s’agit aussi et surtout pour nous, en cet instant où la  population  est confrontée à des difficultés réelles et où il est exigé  des uns et des autres  un véritable  élan de  solidarité, de donner au contrôle  parlementaire  tous son sens. Il convient  que le contrôle  parlementaire revête  effectivement sa force de persuasion et  constitue un puissant frein à la cupidité et à la fraude ».

Le Président du Sénat s’est par ailleurs longuement étalé dans la crise sanitaire du covid 19. Hommage au personnel soignant et à la force publique, à la classe politique  « pour avoir réalisé que la période de la crise sanitaire  ne se prêtait pas au déchaînement des passions sources des confrontations parfois déraisonnées », aux artisans pour la production des masques.

Le fonctionnement des Conseils municipaux et départementaux, une préoccupation

« Le Sénat est profondément préoccupé par la marche de ces structures », s’est exprimé le Président du Sénat. Les Conseils municipaux et départementaux, a-t-il rappelé , sont des parlements locaux devant fonctionner comme tout parlement. Mais, constate-t-il « ces entités, dont la vocation est  de promouvoir  une véritable culture démocratique et de dialogue  semblent, de nos jours, s’enliser  dans  des querelles  aux allures  de conflits insurmontables entravant gravement leur fonctionnement et débouchant sur absolument sur des changements. C’est là une dérive, résultante d’un déficit de démocratie  et surtout de dialogue  qui mérite d’être bannie ».

Les affaires à l’ordre du jour de la session

Les deux nouvelles affaires sont d’un côté une proposition de loi portant réglementation  des activités privées  de sécurité au Congo, et de l’autre un projet de loi autorisant la ratification  de l’accord de transport aérien entre le Congo et les Etats Unis. Il est à noter que les anciennes affaires sont en majorité des projets de loi, donc émanant du gouvernement. On y recense une seule proposition de loi du reste très transversale. Elle porte Statut de l’artiste du spectacle, des arts visuels, graphiques  et plastiques, de la mode, de la publicité, du technicien et de l’entrepreneur culturel et artistique.

Photo : Le Président du Sénat ouvrant la session (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top