Société

CONGO-BZV : VACCINER LES PERSONNES AGEES CONTRE LE COVID 19

La journée internationale des personnes âgées célébrée depuis le 1er octobre 1991 à l’initiative des Nations unies a été cette année l’occasion pour le gouvernement de la république du Congo d’exprimer sa volonté de protéger les personnes âgées du pays contre le covid 19. « Protégeons les personnes âgées contre la pandémie du Covid 19 en les vaccinant », c’est le thème national de cette journée à la faveur de laquelle, Irène MBOUKOU, ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire a délivré le message officiel du gouvernement.

Cette 31 ème édition de la journée internationale des personnes âgées a été célébrée dans un contexte de covid 19. Une situation qui « accentue la vulnérabilité des  personnes âgées du fait de son impact dévastateur  sur leur vie. C’est pour cela que la communauté nationale célèbre cette édition sous le thème Protégeons les personnes âgées contre la pandémie du Covid 19 en les vaccinant », indique le message. Depuis le début de la pandémie, ajoute le message, les personnes âgées ont payé le lourd tribut, au regard des  « données statistiques partout dans le monde, elles représentent une grande proportion des cas signalés, d’hospitalisation, d’admission  aux soins intensifs et décès y relatifs ».

Au delà de la protection sanitaire, celle social

Pour le gouvernement, il faut aller au delà de l’urgence sanitaire dans le cadre des interventions en faveurs des personnes âgées. C’est dans cette optique que le ministère des affaires sociales et de l’action humanitaire a « introduit dans le circuit d’approbation un projet de loi portant promotion  et protection des  droits de la personne âgée en république du Congo pour harmoniser sa législation avec les instruments juridiques internationaux ».

Par ailleurs, les ministères en charge d’un coté des affaires sociales et de l’autre de la santé travaillent avec leurs partenaires pour l’actualisation du Plan d’action stratégique en faveur des personnes âgéesautour des axes ci après : le renforcement du cadre juridique et institutionnel de protection des droits , inclus le droit à la participation ; la promotion et la prise en charge de la santé des personnes âgées ;l’insertion économique et filet de protection sociale ; la promotion d’un environnement favorable.

Pour le gouvernement, a martelé Irène MBOUKOU, « la question des droits des personnes âgées  en situation d’urgence  doit être abordée de façon holistique en termes de protection sociale, de santé et d’éducation. Elle nécessite donc  un effort de plaidoyer important auprès des partenaires et entre partenaires ».

Photo : La ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire rendant le message du gouvernement ( Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »