CONGO –BZV : UN TIMBRE ELECTRONIQUE DE 50 FCFA A INTEGRER DANS LES FACTURES D’ICI JUILLET ! - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Economie

CONGO –BZV : UN TIMBRE ELECTRONIQUE DE 50 FCFA A INTEGRER DANS LES FACTURES D’ICI JUILLET !

Une  réunion préparatoire au lancement de ce  timbre s’est tenue le vendredi 19 juin 2020 dans les locaux de l’Agence de Régulation des Postes et Communication Electroniques (ARPCE) à Brazzaville. Le timbre électronique, ce sont 50 francs qui seront ajoutés  à la valeur réelle des  factures,   et   les usagers des entreprises facturières sont appelés à privilégier à partir du mois de juillet prochain le paiement électronique (comme le  mobile money) pour le règlement de leurs factures d’eau, d’électricité,  d’abonnement TV ou autres. Les parties prenantes au projet ont abordé les aspects pratiques liés à l’émission et à l’apposition du timbre électronique sur tout acte émis à un tiers en République du Congo.

La réunion a regroupé des responsables du ministère des finances, le Directeur général des Impôts Ludovic ITOUA, le Directeur général de l’ARPCE, Louis Marc SAKALA, les Directeurs généraux de MTN et de Airtel  dont les plateformes de paiement sont mises à contribution, ceux des sociétés facturières comme La Congolaise des eaux, Energie Electrique du Congo, Canal + , Startimes, etc.

Aux termes d’environ deux heures  de travaux, Louis Marc SAKALA, Directeur Général de l’ARPCE a fixé l’opinion sur l’importance de cette réunion : «  Aujourd’hui nous venons conclure la première phase qui est la phase de conception et de mise en place du projet ». Et de fixer l’opinion sur la prochaine  étape  du projet Timbre électronique. Quelque peu impératif tout de même : « … à partir du premier juillet nous rentrons dans la phase de production. Donc, nous  demandons à tous les Congolais de privilégier  le paiement  par Mobile money de leur facture Canal+, Startimes, LCDE (Ndrl : La Congolaise des Eaux), E2C (Ndlr : Energie Electrique du Congo) et autres. Cela permettra aux contribuables, c’est-à-dire  à tous les citoyens congolais de ne plus être obligés de se déplacer vers une quelconque agence pour payer leurs factures ».

A partir du 1er juillet donc, les Congolais devront s’accommoder avec la taxe de 50 francs.      « Le montant nous permet en place des systèmes qui permettront à l’Etat désormais de pouvoir suivre les taxes qui lui reviennent. La TVA, le centime additionnelle, la taxe audiovisuelle, et  tout autres types de taxes de manière continue et en temps réel », a renchéri Louis Marc SAKALA.   

En rappel, le projet Timbre électronique  est une émanation des dispositions de la loi des finances exercice 2020 qui prône l’inclusion financière. L’ARPCE étant une institution dont l’expertise est avérée dans le monitoring des flux du trafic des communications électroniques, elle a été chargée par le législateur de la mise en œuvre du dispositif électronique qui assurera la certification des paiements desdites factures dans le but de garantir une confiance numérique auprès des consommateurs.

Sur le long terme, précise un communiqué, les usagers pourront effectuer les règlements de leurs factures par prélèvement bancaire ou télépaiement pour les brasseries, les pharmacies, les quincailleries, les supermarchés, les hôtels, les agences de voyage, la patente et la taxe de roulage pour les automobilistes.

Photo : Une vue de la  réunion (Crédit Groupe Congo Médias).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top