Boxe

CONGO-BZV/SPORTS : LA BOXE RELANCEE DANS LE PAYS A TRAVERS LE CHAMPIONNAT EDITION 2021

Plus de cinq ans sans championnat national, le tout nouveau bureau de la fédération congolaise de boxe (Fecoboxe), sous l’impulsion de son président Gaétan NKODIA a tenu le pari de faire enfiler à nouveau les gants aux boxeurs congolais et à faire vibrer le public  au rythme  des combats de boxe offerts par les boxeurs venus des ligues de Brazzaville, de Pointe noire, du Niari, de la Bouenza et de la Cuvette. Le gymnase Henri Eléndé à Brazzaville qui a abrité l’événement du 30 aout au 4 septembre 2021 est entré en effervescence le jour des dix finales dans les dix catégories de poids au cours desquels les pugilistes n’ont ménagé aucun effort pour s’offrir chacun une place au podium. Au final, Brazzaville s’est taillé la part du lion en termes de médailles.

L’organisation de ce championnat national est le maillon terminal d’un processus de redynamisation de la boxe engagé par l’équipe de la fédération, et qui a commencé par l’organisation des championnats des différentes ligues du pays à savoir la ligue de Brazzaville, celles de Pointe noire, de la Bouenza, du Niari et de la Cuvette. La fédération congolaise de boxe qui s’est investi à fond  a tenu  à rendre aux pratiquants du noble art du pays le plaisir de renfiler leurs gants, et au public  l’occasion de revoir à nouveau les boxeurs congolais sur le ring pour un championnat national après plusieurs années d’hibernation.

La cérémonie de remise de médailles  des diplômes de participation aux boxeurs a été un moment très émouvant de cette compétition qui a regroupé un total de 93 boxeurs. C’est d’ailleurs lors de celle-ci que Gaétan NKODIA, président de la Fecoboxe a fait l’annonce selon laquelle ce championnat national de la relance de la boxe au Congo inaugure l’organisation d’une  série de compétitions qui vont permettre aux boxeurs et à la boxe d’être toujours en vue : « La Fédération Congolaise de Boxe vous annonce qu’elle  a pour ambition au cours de la saison prochaine d’inonder l’espace sportif congolais de plusieurs compétitions. Je fais allusion par exemple aux coupes des villes, aux coupes des ligues, aux championnats départementaux, au championnat national et à la coupe du Congo ». De bien nobles et légitimes ambitions pour le président de la Fecoboxe, mais pense –t-il « au préalable notre premier effort consistera à maitriser    et renforcer la bonne organisation des clubs  et des ligues. Dans cette quête, la formation prendra un relief particulier pour rehausser le niveau des officiels techniques, des entraineurs et des athlètes ».

Par ailleurs, le président de la Fédération Congolaise de Boxe a annoncé la nécessité de « définir les normes de la ligue féminine de la ligue professionnelles liée à notre fédération », ce avant d’inviter la direction technique nationale, les présidents des ligues, des clubs  de mettre en œuvre ces recommandations.

Pour sa part , Furret LIKOUE, représentant du ministère des sports a , dans son discours de clôture de ce championnat salué l’engagement du président de la Fécoboxe : «  Au moment où nous devons nous séparer , je voudrais saluer monsieur Gaétan NKODIA , président de cette fédération  qui , en dépit  des difficultés  de tout genre  a su donner  une précieuse impulsion  en ce moment que l’histoire retiendra comme  étant celui  où des nouvelles bases  de cette discipline sportive auront été jetées ».

Il est à noter qu’à juste titre d’ailleurs, le président de la Fecoboxe a reçu un diplôme d’honneur et un autre d’encouragement de la part de Furret LIKOUE et de la représentante du Comité Olympique.

Photo1: Une vue du gymnase lors du championnat

Photo 2: Le Président de la FECOBOXE (A droite)

Crdit Groupe Congo Médias

 

RESUSLTATS COMPLETS DE LA COMPETITION

MI-MOUCHE (49KG) : 1. Estoni ETOU (Brazzaville)

2. Makita NGONO (Bouenza)

3. Elvis NDOUMOU  (Cuvette).

MOUCHE (52KG) :

1. Arlex ONGANIA (Brazzaville)

2. Romuald  BOUITY (Pointe-Noire)

 3. Antsira PEA (Brazzaville)

4. Sanctifie MADZOU (Niari).

COQ (56KG)  

1. Grace NGOMA(Brazzaville).

2. YOKANAKOUA (Brazzaville).

3. Ghislain KOUTALA (Bouenza)

4. Itoua KOUMOU (Brazzaville).

LEGERS (60KG)

1. Nelty BILONGO (Pointe-Noire)

2. Ngolo NGASSAY (Brazzaville)

3. Lebos BAKADILA (Nkayi)

4. Ben Bresson KORREIA (Pointe-Noire).

SUPER-LEGERS (64 KG) 

1. Forel NZALAMOU (Brazzaville)

 2. Rodrigue IBAYIBE (Brazzaville).

3.  Rodelin NGOMA (Bouenza)

4. Marcio ANDZENDZION (Brazzaville).

MI-MOYENS (69KG)

1. François MOUNZE (Brazzaville)

2. Douniama MPAKA (Brazzaville)

 3. Olivier Sales (Pointe-Noire)

4. Wilfrid Moukala (Pointe-Noire).

MOYENS (75KG)

 1. Gaël ETOU (Brazzaville)

2. Brice DITSIA (Pointe-Noire)

3. Ulrich NTOUTA (Pointe-Noire)

4. Cedrick Massala

(Brazzaville).

MI-LOURDS (81KG)

1. Gloire MVOUMA (Pointe-Noire

2. Yannick KITSOUKOU (Pointe-Noire)

3. Leyo LEPOMAT (Nkayi)

4. Honel AKOLA (Brazzaville).

LOURDS (91KG)

1. Icha TSONY  (Brazzaville)

2. Philippe SAMA (Brazzaville)

SUPER-LOURDS (+91KG):

 1. Rochelvie BEME (Brazzaville).

2. Karteur ABIBE (Pointe-Noire).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »