CONGO-BZV/ POLITIQUE : LE PARTI CONGOLAIS DU TRAVAIL FAIT« LA MUE » - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Politique

CONGO-BZV/ POLITIQUE : LE PARTI CONGOLAIS DU TRAVAIL FAIT« LA MUE »

Le Secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), le parti au pouvoir au Congo, a lancé le vendredi 12 juin 2020 à Brazzaville la campagne de restructuration des organes de base et intermédiaires du parti. Ce ménage qui intervient à moins d’une année maintenant de l’élection présidentielle prévue en 2021 sonne comme un impératif structurel pour Pierre MOUSSA. 

Cette redynamisation des instances du parti est une émanation du  dernier congrès, le cinquième ordinaire du genre, tenu  du 27 au 30 décembre 2019 à Brazzaville. Pierre MOUSSA l’a rappelé dans son allocution. Un congrès  «  qui a défini d’importantes orientations   visant la redynamisation de notre instrument de combat politique. Sur la base de ces orientations, le comité central du Parti congolais  du travail réuni en session inaugurale  du 29 février au 1er mars 2020, a adopté de nouvelles normes qui fixent l’organisation, les attributions et des organes intermédiaires et de base de notre parti. Au regard de ces nouvelles normes, la structure organisationnelle  du Parti congolais  du travail à l’échelon intermédiaire et de base nécessite d’être adaptée. Aussi, à l’instar de sa super structure, qui a été renouvelée à l’issue du dernier congrès, la base du Parti congolais  du travail se doit d’être revigorée, à travers un renouvellement  dynamisant  de ses instances et organes dirigeants, dont certains sont aujourd’hui fortement démembrés ».

Pour sa part, Gabriel ONDONGO, Président de la fédération de Brazzaville, abonde dans le même sens de la mobilisation : « Nous y accordons une importance particulière car la mise en ordre de bataille de nos troupes procède bien des opérations de restructuration, en mettant à la tête de nos organes les hommes et les femmes qu’il  faut,  dont le critère majeur d’élection  reste la fidélité au parti et la compétence ».

La dernière campagne de restructuration de l’ensemble des organes intermédiaires et de base de ce parti, a rappelé son Secrétaire général, avait eu lieu entre 2012 et 2014. L’actuelle  doit doter le parti « des structures  qui  doivent constituer des maillons forts d’une solide chaine de mobilisation populaire, pour une participation victorieuse à toutes les batailles politique, économique, sociale et culturelle ».

En dehors de la restructuration des instances du parti, il est prévu aussi, a-t-on appris, le recensement des membres du parti, « pour nous permettre d’actualiser et d’avoir la maitrise des effectifs qui d’ailleurs l’élément déterminant dans la mise en place d’un organe de base du parti » a renchéri Pierre MOUSSA.

Le calendrier de réalisation de l’opération prévoit un démarrage par la fédération de Brazzaville, suivie de celles de Pointe noire et du Pool. Une opération présentée du reste « d’essentielle pour  la vie de notre parti » , et qui « ne connaitra pas de succès si  l’unité, la cohésion, la  discipline se sont pas  au rendez-vous ».

Photo : Le Secrétaire général du PCT lors de la cérémonie (Droits réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top