CONGO-BZV : LES KIMBANGUISTES ONT CELEBRE LE CENTENAIRE DE LEUR EGLISE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Non classé

CONGO-BZV : LES KIMBANGUISTES ONT CELEBRE LE CENTENAIRE DE LEUR EGLISE

En l’absence de la fanfare partie à Nkamba (siège mondiale de l’église kimbanguiste  dans le sud de la RD Congo) pour la grande célébration, les flutistes et les différentes chorales ont animé sans faute le culte à travers lequel les membres de  l’église kimbanguiste du Congo-Brazzaville ont célébré le 6 avril 2021  à leur siège national à Brazzaville, le centenaire de cet héritage du prophète Simon KIMBANGU. Le 6 avril 1921  commençait le ministère de  celui que les fidèles appellent Papa Simon KIMBANGU par la guérison  miracle de Kiantondo, une femme qui souffrait de maux de tête incurable, suite à une recommandation de Dieu, selon les Kimbanguistes.

La pièce théâtrale intercalée dans le déroulé du culte et  jouée par le groupe théâtrale kimbanguiste, a été un moment émouvant. Celle-ci montrait comment Simon KIMBANGU, déçu par une mauvaise rémunération de son travail par les colons  décide d’aller se consacrer aux travaux agricoles dans son village. Mais Dieu qui a un autre projet pour lui , lui parle , lui disant de le servir. Mais l’homme ne se sent pas prêt, dit-il à sa femme mama Mwilu qui elle, encourage son mari , qui finira par accepter, à faire la volonté de Dieu.

Le 6 avril 1921,  c’est le déclic, Simon reçoit la voix de Dieu qui l’instruit à guérir les violents maux de tète de madame Kiantondo, grabataire. « Kiantondo , que ta maladie finisse,        lève-toi au nom de Jésus Christ », disait –il , et la femme se remit immédiatement de sa maladie à la grande joie de sa famille. Ce fut le début d’un long ministère et mama Mwilu sonna à cette date du 6 avril 1921 la cloche pour le tout premier rassemblement de ce qui est devenue le Kimbanguisme, fort de plus de 30 mille fidèles au Congo Brazzaville dont 2320 membres du corps ecclésiastique repartis dans 170 paroisses.

Autre moment fort du culte, la prédication du pasteur Albert SAMBA qui a dit , parlant du 6 avril 2021, qui’il s’agit d’un jour de délivrance , un 6 avril particulier , différents des autres  et qui marque le début d’un nouveau système des choses. « Le compteur est remis à zéro », disait-il.

« L’homme noir deviendra blanc et l’homme blanc deviendra noir »

« Car j’ai été envoyé pour libérer les peuples du Kongo et la race noire », avait déclaré le prophète Simon KIMBANGU, avant de renchérir : « L’homme noir deviendra blanc et l’homme blanc deviendra noir ». Ces mots peuvent avoir une résonance raciale pour nombreux. Mais le Président par intérim du Collège Exécutif national, le pasteur Sébastien ELION dans une interview accordée aux journalistes au sortir du culte a tenu a repréciser cette pensée du prophète, insistant par ailleurs sur le fait que le Kimbanguisme est une église universelle : «  Le Kimbanguisme est une église universelle. Nous sommes venus rétablir l’équilibre. On ne pouvait pas penser hier que l’homme noir opprimé puisse prêcher la parole de Dieu. Le noir était classé du côté de satan (…) l’homme noir deviendra blanc et l’homme blanc deviendra noir signifie que les fonctions exercées hier pas les blancs, les noirs les exercent aujourd’hui. Les blancs viendront se mettre à genoux devant les noirs pour demander la bénédiction ! On le voit déjà. Nkamba aujourd’hui, il n’y a pas seulement les noirs,  mais ce sont toutes les races qui y vont chercher la bénédiction ».

Cents ans de résilience et d’abnégation des fidèles

Les cent ans que totalise l’église kimbanguiste aujourd’hui sont aussi le fruit d’une vie lutte menée par les différentes générations qui ont chacune apporté leur brique, souvent dans la douleur pour construire l’église.Quelques péripéties de cette longue marche aujourd’hui source de joie ont  été évoquées par le pasteur ELION : « On est débordé de joie parce qu’au début du ministère de Papa Simon Kimbangu en 1921, il était prédit par un certain nombre de mauvaises langues que ça ne ferait pas long feu parce que, disaient elles, les noirs n’ont jamais réalisé ce qui dure. Aujourd’hui les Kimbanguistes ont prouvé aux yeux du monde qu’ils étaient capables de tout. Papa Simon Kibangou avait commencé son ministère par guérir les malades, des miracles de résurrection de  morts, ce qui n’est pas donné à n’importe qui ! Seuls les vrais oints de Dieu peuvent le réaliser. Aujourd’hui l’église s’est implantée à travers le monde malgré les persécutions car certains kimbanguistes ont été brulés vifs ! Et lui-même Papa Simon Kibangou a subi des sévices, 120 coups de fouet par jour, trente ans d’emprisonnement (…) aujourd’hui nous prions dans la paix ! Mais hier c’était dans le clandestinité ».

All-focus

Une église, des œuvres socioculturelles…

L’église Kimbanguiste depuis sa création, apporte sa pierre à la construction des sociétés dans lesquelles elle se trouve. Il s’agit des œuvres socioculturelles dont certaines ont été rappelées pour le président du Collège Exécutif national : « …aujourd’hui nous avons réalisé plusieurs œuvres. Des hôpitaux construits, des écoles, des centres agricoles. Il faut ajouter que les Kimbanguistes ont aujourd’hui une écriture, le Mandombé  qui est l’écriture négro africaine ».

 Il est à noter qu’à Nkamba, le siège mondial de l’église kimbanguiste s’est déroulé une grande célébration placée sous le très haut patronage du Chef de l’Etat de la république démocratique du Congo, Antoine Félix TSHISEKEDI. Ce dernier à fait  une annonce relayée avec  empressement et une grande joie aux fidèles de Brazzaville par le Pasteur Sébastien ELION selon laquelle la date du 6 avril sera désormais chômée et payée en République Démocratique du Congo.

L’église jouit aujourd’hui d’un ancrage institutionnel et d’un rayonnement international. En effet, elle est membre du Conseil œcuménique des églises chrétiennes du Congo depuis le 16 aout 1969 et de la Conférence des églises de toute l’Afrique (CETA) depuis le 24 mai 1974. Elle est co-fondatrice de la plateforme Organisation des Eglises indépendantes d’Afrique

Photo 1 : Une vue des fidèles pendant le culte historique

Photo 2 : Le pasteur Sébastien ELION s’adressant au peuple de Dieu

Crédit photo : Groupe Congo Médias

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top