CONGO-BZV: L’ANCIENNE DIABLE ROUGE DE HANDBALL KAHOUA BRIGITTE SALUE LA PHILANTROPIE DU COLONEL SERGES OBOA - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Sports

CONGO-BZV: L’ANCIENNE DIABLE ROUGE DE HANDBALL KAHOUA BRIGITTE SALUE LA PHILANTROPIE DU COLONEL SERGES OBOA

L’ancienne gardienne de but de la sélection nationale de handball des années 1970 et 1980, Brigitte KAHOUA, se remet progressivement de l’opération qu’elle a subie au genou gauche à l’hôpital militaire de Brazzaville pour une arthrose qu’elle a trainé pendant plusieurs  années. Cette intervention chirurgicale a été réalisée grâce, principalement, au soutien  financier du Colonel Serges OBOA, président général du club multidisciplinaire de la DGSP, la direction générale de la sécurité présidentielle.

Notre rédaction s’est rendue le premier avril  au domicile du fils de  Brigitte KAHOUA où cette dernière réside actuellement, au quartier Nzoko dans le septième arrondissement de Brazzaville.  Assise à la véranda, aux cotés de  Chartain GOUAMA son enfant et entraineur de l’équipe de la DGSP section handball, notre ancienne Diable rouge qui s’est vu insérer une prothèse articulaire d’une valeur d’environ 3 millions 500 milles francs CFA au genou gauche, a-t-on appris,  présente un visage qui laisse transparaitre de l’espoir et de la joie. Bien normal, puisqu’elle ne se sert plus de ces deux béquilles depuis un moment  pour marcher. Elle n’hésitera d’ailleurs pas à marcher un peu en notre présence. Plutôt cool !

Répondant à nos questions, celle-ci n’a pas tari de gratitude à l’endroit principalement du Colonel Serges OBOA, de ses anciennes coéquipières basées à l’étranger et de l’actuel président de la fédération de Handball pour leurs  appuis financiers : « …je remercie beaucoup le président Serges OBOA pour son assistance. J’avais lancé un sos dans les medias en direction du président  général du club multidisciplinaire de la DGSP le Colonel Serges OBOA ainsi qu’à plusieurs autres personnes qui pourraient être sensibles à ma situation. C’est ainsi que j’avais reçu la visite de la conseillère du président OBOA , madame Colombe qui m’avait rassurée de ce que le président avait pris l’engagement de m’assister. Elle m’avait ainsi orienté vers la docteur Ikapi à l’hôpital militaire. Je  précise que j’avais aussi reçu la visite et le soutien financier de l’actuel président de la fédération de handball, monsieur Ndzota, et de la représentante des anciens diables rouges basées en Europe. Quant mon tour est arrivé à l’hôpital j’ai été opérée, les choses se sont bien passées. Je sens un grand changement et je remercie tout le monde ».

Actuellement, Brigitte KAHOUA est à l’étape de la rééducation  chez le kinésithérapeute et suis son traitement. Son fils, tout aussi heureux qu’elle pour la progressive guérison, s’empresse de nous montrer dans son téléphone quelques photos prise lors de l’opération qui a duré six bonnes heures, ce avant d’accepter de se prêter à notre micro, pour présenter la situation qui était celle de sa mère avant l’opération : « …les étaient déjà usés, elle n’avait plus de cartilage de conjugaison. C’est une arthrose du genou, il fallait faire le bilan avant d’aller à l’opération (…) l’opération a été un succès et nous sommes actuellement à l’étape de la rééducation pour voir le comportement de la prothèse ». Par ailleurs, lui aussi  comme sa mère,  a salué la philanthropie du Colonel Serges OBOA : «  Je remercie beaucoup le président Serges OBOA car il a l’amour du prochain et il ne cesse d’aider les sportifs. Je le remercie pour avoir aidé ma mère et bon vent à lui ».

Il est à noter que c’est lors d’une compétition internationale en Egypte, a souligné  son fils, que Brigitte KAHOUA s’était blessée. Une blessure qui a donc évolué progressivement vers cette arthrose aujourd’hui en passe d’être vaincue.

Photo : Brigitte KAHOUA (Crédit Groupe Congo Médias)  

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top