Télécoms

CONGO-BZV : L’AGENCE DE REGULATION DES POSTES ET COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES INAUGURE SON BATIMENT TECHNIQUE

A coté du désormais bâtiment administratif de l’ARPCE, un autre est sorti de terre. Il a été inauguré le mardi 10 août 2021 par le Premier Ministre Anatole Collinet MAKOSSO et abrite les services techniques du régulateur des postes et communications électroniques du Congo.  Un bâtiment R+3 qui va accueillir entre autres un data center de type Tir 2 à tendance Tir 3, un centre de supervision de trafic voix et Data, un centre de supervision des transactions électroniques et un centre de contrôle des fréquences, a-t-on appris. Un laboratoire d’homologation, qui sera sous peu équipé d’une cage de faraday, est aménagé au 2ème étage.

« Les entreprises n’ont pour premières et meilleures ressources que leurs ressources humaines qu’elles se doivent donc de valoriser ; c’est ainsi que l’équipe dirigeante de l’ARPCE ne ménage aucun effort pour assurer à son personnel les conditions optimales de travail, gage de l’atteinte des résultats visés qui feront l’éclat de l’ARPCE, mais aussi la fierté de tout une nation ». Ainsi s’est exprimé  Louis-Marc SAKALA, le Directeur général de l’ARPCE dans son discours lors de la cérémonie d’inauguration, justifiant de fait la construction de ce bâtiment consacré entièrement aux services techniques.

Les travaux ont duré 15 mois, et ont englouti une enveloppe d’ 1 milliard 600 millions de francs CFA, abondée par des financements propres de l’ARPCE et des prêts.  Un chiffre rapporté  par madame  ISSONGO KIBA , cadre de l’ARPCE et Chef du Projet construction du bâtiment technique, avant de fixer l’auditoire sur plusieurs autres aspects de ce bâtiment hautement High Tech construit sur une superficie de 977,15 m² :  « Le bâtiment technique de l’ARPCE, structurellement, repose en semi sous-sol sur des piliers en béton armé solidement ancrés dans une fondation en radier général. A l’intérieur, le revêtement du sol, les ameublements et autres matériaux de finition ont été choisis dans le but d’offrir un cadre de travail convivial au personnel (…) Le local du data, avec une superficie de 86 m², est aménagé de façon à accueillir en pleine charge 28 Racks informatiques ».

Il est à noter que le bâtiment, à l’étage, compte 19 bureaux « de standing élevé »pour ses occupants et usagers. Des bureaux, a-t-on appris, équipés de connectiques réseaux sécurisés et de prises de courant ondulé capables de maintenir une alimentation en continue, grâce à un système d’onduleurs d’une puissance globale de 100kva, qui offre une autonomie globale de 3h en cas de coupure de courant prolongée.

Coté sécurité,  le bâtiment est protégé contre l’incendie par un système de détection automatique de fumée et d’alarme avec un réseau complet des robinets incendie armés (R.I.A.) à tous les étages pour l’extinction de feu. Par ailleurs, pour assurer une meilleure sécurité des équipements du data center, il est disposé un système d’extinction automatique à gaz, des détecteurs, des sondes environnementales et des capteurs d’ambiance ultra performants.  Pour le data center «Toutes les dispositions idoines ont été prises afin d’assurer une énergie de qualité, disponible sans interruption, qui est l’élément fondamental du fonctionnement d’un data center ».

Le data center, un service très essentiel

Lefonctionnement du data center  fait l’objet d’une attention soutenue à l’ARPCE. Louis-Marc SAKALA, le Directeur général de l’ARPCE  est d’ailleurs revenu sur l’importance de ce service : «  Pour ce qui est du Data center, l’ARPCE s’octroie une plus grande capacité de stockage pour fluidifier les échanges, amplifier et booster l’écosystème numérique national. Il permettra à notre pays de s’insérer durablement à l’ère de la mondialisation soutenue par Internet. Voilà pourquoi il y sera logé le CGIX, qui est le Point d’Echange Internet du Congo »

Promouvoir le .CG, domaine, identité numérique du Congo Brazzaville

Le Directeur général de l’ARPCE a par ailleurs saisi cette occasion pour rappeler  l’ambition de cette agence de travailler à la promotion de l’identité numérique du Congo Brazzaville, le .CG : «  Déjà, dans sa toute première circulaire dont l’objet est la promotion de l’identité numérique du Congo, le .cg, Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement appelait l’ensemble des départements ministériels ainsi que les structures placées sous leur tutelle à proscrire l’utilisation des messageries commerciales et à promouvoir le domaine web National de leurs secteurs d’activité respectifs, dans tous les échanges et communications électroniques à caractère administratif. A cet effet, en tant qu’acteur majeur dans la gestion des noms de domaines, le Data center jouera un rôle de premier plan car il abrite même en sein les serveurs de gestion du Nom de Domaine du Congo, le .CG ».

Signalons que cette cérémonie d’inauguration a connu la présence du ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique Léon Juste IBOMBO. La coupure du ruban symbolique d’inauguration a été réalisée par le Premier Ministre Anatole Collinet MAKOSSO.

Photo : La façade du bâtiment technique inauguré (Droits réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »